Billets d'humeur

Après un an de règne, le problème municipal de la virilité se pose avec autant d'acuité.
On n'a pas oublié le gros Beretta des gardiens de la paix, l’« ami de la police ». En mai, dans le JDB, une série télévisée faisait naître la nostalgie de l'époque de la prohibition avec « son machisme », ses whiskies bien tassés et ses gros cigares.

Comment faire pour ne pas rester groupusculaire ? Comment participer, ici et maintenant, à toutes les actions sans négliger l'objectif global ?

À chaque numéro du JDB son fil conducteur. Ce mois-ci c'est les couilles, donc boules conductrices, restons cohérents. Noël est encore loin. L'ouverture de la saison de pétanque approche...

Les aventures du baron noir : le baron noir lave plus blanc

Le baron noir n'arrête pas de faire le ménage sur sa ville. Après le linge aux fenêtres, les paraboles, les mineurs seuls le soir, les pauvres, les musulmans, les 64 % de prénoms étrangers.

Ni oubli, ni pardon. Clément Méric avait 18 ans, il était libertaire, anticapitaliste, antiraciste, antisexiste, il était comme nous. Le 5 juin 2013, le fascisme et la mouvance ultra nationaliste l'ont tué. Parce qu'il a croisé des militants d'extrême droite qui arboraient des tee-shirts « 100 % pure race ».

La TEUB jugule les troubles à l'ordre public générés par la nouvelle équipe municipale. Des chiffres étonnants ! 92,7% des courriers reçus par l'organisation de la TEUB (Tradition d'Éducation Ursuline en Biterrois) émaneraient, d'après nos fichiers statistiques, de la frange blonde de l'électorat féminin de Ménard.

Trois sur trois. Nom d'une pipe ! Ça fachote sévère dans les cantons du biterrois. 50% pour le FN. Une personne sur deux. Les pharmacies du coin feraient un tabac (je ne lâcherai rien sur le terrain de l'humour) en vendant de la Marijuana thérapeutique. En attendant il reste le Prosac pour ceux qui risquent de sombrer dans la déprime.

Des cicatrices symboliques scarifient mes états d'âme démocratiques. Inexorablement je glisse. Je glisse en dehors du « jeu » démocratique. J'ai mis dix ans pour m'abstenir pour la première fois, étant à l'étranger, mais bizarrement sauter le pas une première fois ne fut pas si difficile à vivre.

Au moment où l'Hermione reconstituée refait le voyage du marquis de Lafayette vers une Amérique plus libérale qu'à libérer, notre baron noir attaque seul le capitalisme avec ses petits bras musclés.

L'origine du duel à mort qui se dessine se trouve dans le désengagement des Galeries Lafayette de leur site Biterrois.

Dans cette sorte de vaisseau amiral art déco des allées Paul Riquet à Béziers, 70 emplois sont menacés par la famille Moulin (pas Jean, d'autres !) qui selon notre bon maire aurait l'outrecuidance de vouloir investir au QATAR.

Le maintien en servage, pendant des siècles, des populations d'Europe. Les croisades. L'inquisition. L'annihilation de l'ensemble des civilisations amérindiennes. Les guerres de religion. La colonisation... La destruction de l'environnement sur le mode : une église, un village et autour on défriche.

Par chance, il y a un vrai hammam à Béziers ! C'est ­à ­dire un hammam traditionnel avec plusieurs grandes salles chauffées et saturées en vapeur où l'on vient se laver, partager, se détendre. Il est un peu caché dans une petite rue, si bien que j'ai mis du temps à le découvrir.

Nabila en petite culotte, Nabila gonfle, dégonfle, regonfle ses attributs mammaires, Nabila en prison, Nabila à la télévision, Nabila sur internet, Nabila, Nabila, Nabila ...Sur la toile, dans le maelström de l'info­com, difficile d'exister pour les personnes en mal de reconnaissance.

Début février, la ville de Béziers est victime d'une campagne d'affichage à travers laquelle, les armes à feux sont présentées par le maire, aux habitantes et habitants, comme leur nouvel ami.

 

Nous avons eu la joie d'apprendre au dernier conseil municipal que les moyens financiers de notre ville permettaient de se payer très très cher des avocats de haute volée (volés?). En effet, à la suite de l'inqualifiable agression dont a été victime notre édile de la part de l'ignoble "Monsieur X" cité dans le numéro de février du JDB, une plainte en diffamation a été déposée.

Le calendrier de l'équipe de volley féminine de Béziers était un tour de chauffe. Photos noir et blanc, ambiance « Harcourt » sur le thème : des filles et des pneus. Voilà que les belettes charment l'objectif dans le « Journal de Béziers ».