Billets d'humeur

Les migrations humaines ont marqué toute notre histoire depuis ses origines. Elles ont permis à l'Homme d'occuper progressivement presque tout l'espace terrestre.

Par Khan Did

Des camions sono en pagaille, des murs de son de plusieurs mètres de haut, des watts en veux-tu en voilà, des milliers de raveurs (8 000 selon les organisateurs), des arènes quasiment pleines… La deuxième Christ party de l'ère Ménard a battu tous les records d'audience dans les arènes de Béziers.

Par Didier

Dans son acharnement à transformer Béziers en Luna Park pour nostalgiques du « bon vieux temps », et pour petits crétins blonds béats devant une grande roue, le maire Ménard s’est investi dans le transport gratuit, qu’il avait récemment fait supprimer, au moyen de deux bus dits « ludiques » tournant entre Allées et Polygone.

Par J.F. Dubremetz

 

« L'affaire de la crèche » se trouve sur une double page, pp. 16-17, du Journal de Béziers (JDB) n°18 du 1er Août 2015. Cette annonce est suivie d'une photographie. Une femme reçoit une fessée par un homme en colère, Harold Lloyd, l'acteur de films burlesques. Mais la scène n'a rien de comique.

Par Sylvie Goupille

La Loi du Marché s'impose désormais dans toutes les sphères de la vie : la vie humaine et celle de toutes les espèces vivantes. Crimes d'État, commerces des armes en hausse, flicage des corps et des âmes, mafias du foot, de la coke, des passeurs, des trafiquants d'organes, tous ne tiennent qu'au prix d'une falsification de la langue.

Après un an de règne, le problème municipal de la virilité se pose avec autant d'acuité.
On n'a pas oublié le gros Beretta des gardiens de la paix, l’« ami de la police ». En mai, dans le JDB, une série télévisée faisait naître la nostalgie de l'époque de la prohibition avec « son machisme », ses whiskies bien tassés et ses gros cigares.

Comment faire pour ne pas rester groupusculaire ? Comment participer, ici et maintenant, à toutes les actions sans négliger l'objectif global ?

À chaque numéro du JDB son fil conducteur. Ce mois-ci c'est les couilles, donc boules conductrices, restons cohérents. Noël est encore loin. L'ouverture de la saison de pétanque approche...

Les aventures du baron noir : le baron noir lave plus blanc

Le baron noir n'arrête pas de faire le ménage sur sa ville. Après le linge aux fenêtres, les paraboles, les mineurs seuls le soir, les pauvres, les musulmans, les 64 % de prénoms étrangers.

Ni oubli, ni pardon. Clément Méric avait 18 ans, il était libertaire, anticapitaliste, antiraciste, antisexiste, il était comme nous. Le 5 juin 2013, le fascisme et la mouvance ultra nationaliste l'ont tué. Parce qu'il a croisé des militants d'extrême droite qui arboraient des tee-shirts « 100 % pure race ».

La TEUB jugule les troubles à l'ordre public générés par la nouvelle équipe municipale. Des chiffres étonnants ! 92,7% des courriers reçus par l'organisation de la TEUB (Tradition d'Éducation Ursuline en Biterrois) émaneraient, d'après nos fichiers statistiques, de la frange blonde de l'électorat féminin de Ménard.

Trois sur trois. Nom d'une pipe ! Ça fachote sévère dans les cantons du biterrois. 50% pour le FN. Une personne sur deux. Les pharmacies du coin feraient un tabac (je ne lâcherai rien sur le terrain de l'humour) en vendant de la Marijuana thérapeutique. En attendant il reste le Prosac pour ceux qui risquent de sombrer dans la déprime.

Des cicatrices symboliques scarifient mes états d'âme démocratiques. Inexorablement je glisse. Je glisse en dehors du « jeu » démocratique. J'ai mis dix ans pour m'abstenir pour la première fois, étant à l'étranger, mais bizarrement sauter le pas une première fois ne fut pas si difficile à vivre.

Au moment où l'Hermione reconstituée refait le voyage du marquis de Lafayette vers une Amérique plus libérale qu'à libérer, notre baron noir attaque seul le capitalisme avec ses petits bras musclés.

L'origine du duel à mort qui se dessine se trouve dans le désengagement des Galeries Lafayette de leur site Biterrois.

Dans cette sorte de vaisseau amiral art déco des allées Paul Riquet à Béziers, 70 emplois sont menacés par la famille Moulin (pas Jean, d'autres !) qui selon notre bon maire aurait l'outrecuidance de vouloir investir au QATAR.

Le maintien en servage, pendant des siècles, des populations d'Europe. Les croisades. L'inquisition. L'annihilation de l'ensemble des civilisations amérindiennes. Les guerres de religion. La colonisation... La destruction de l'environnement sur le mode : une église, un village et autour on défriche.