Il y a quelques jours, notre maire, avec la modération, la réflexion et la tolérance qui le caractérisent, a commis une virulente vidéo, complémentaire à ses noires affiches, citant en particulier les jeunes femmes voilées…, pour déplorer les quelques poubelles et l'excavatrice brûlées à la Devèze, au contact des immeubles détruits par la Ville et l'Agglo.

Par Khan Did

Ce quartier construit dans les années 60 pour accueillir les pieds-noirs, dont la famille Ménard, puis les Maghrébins, et dans lequel des personnes âgées habitent depuis 40 ans en y étant attachées, a une vie méditerranéenne, mais a été « ghettoïsé » par les municipalités successives. Les décideurs taillent et brisent, sans aucune concertation citoyenne, voulant en faire un quartier pavillonnaire propice à l'accession à la propriété. Exit le logement social, dehors les habitants, 50 familles non relogées, partez, les pauvres. Les ruines actuelles sont pitoyables.

Les pauvres ont signifié très clairement leur frustration devant cette nouvelle agression de la démocratie. Quelle est la pire de ces deux destructions ?

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok