Extrême droite

VISA est une association intersyndicale composée d’une cinquantaine de structures syndicales qui recense, analyse et dénonce les incursions de l’extrême droite sur le terrain social. VISA se veut un outil d’information et de réflexion afin de lutter collectivement contre l’implantation et l’audience de l ’extrême droite.Concernant la ville de Béziers, plusieurs syndicalistes et citoyens se sont réunis pour créer VISA 34 afin d’étudier les données officielles de la gestion de Robert Ménard. Leur but est de produire un document le plus complet possible pour dénoncer la gestion calamiteuse de notre ville d’ici le début de 2020 afin que les partis, les syndicats, les associations et les citoyens s’en emparent lors des élections municipales. En attendant Evab a décidé de publier régulièrement des bulletins rendant compte de leurs travaux.

Le texte d’une conférence donnée en 1995 par l’écrivain Italien Umberto Eco (mort en 2016) a été réédité en français chez Grasset en 2017 avec comme titre : "Reconnaître le fascisme". Ce petit fascicule de 56 pages vendu 3 euros est d’une brûlante actualité pour tous ceux qui tentent de comprendre le renouveau de l’extrême droite.

par Didier

Dans les laboratoires de l’extrême droite. Cette rubrique rend compte des attaques menées contre les libertés et le vivre ensemble. Pour ce numéro 29 d’EVAB nous partons aux U.S.A à la découverte de l’intelligence artificielle / sécuritaire.

Par Didier

Dans les laboratoires de l’extrême droite. Cette rubrique rend compte des attaques menées par l’extrême droite contre les libertés et le vivre ensemble. Pour ce numéro 28 d’EVAB, nous partons au Brésil, pour un état des lieux de la déferlante évangélique qui vient de porter au pouvoir Jair Bolsonaro.

Par Didier

Le capitalisme s'accommode mal des nomades et des migrants. Il préfère les travailleurs assujettis ou les pauvres ghettoïsés. La phobie des migrants et nomades n'a rien de moderne. Au-delà des agressions contre toutes les diasporas, une communauté : les Tziganes, a été victime de persécutions.

Par Didier,

Visa est notre partenaire sur nos terres locales. Nous avons décidé de leur laisser parole sur notre site: constats, analyses permettent de mesurer l'impact du mairie d'extrème droite en place depuis 2014. Dès janvier 2019, ils auront leur place dans les nouvelles rubriques de votre nouveau journal. Aujourdh'ui , au menu c'est l'école, ecole primaire, ATSEM, faculté de droit à Montpellier...des infos pertinentes et documentées. vous jugerez.

Qui dit :- « Je préfère mon fils mort dans un accident plutôt que de le voir avec un moustachu. »

Zemmour, Menard et les ligues d'extrême droite : les Dupont et Dupond de la violence verbale et physique, la répartition des rôles entre incendiaires et pyromanes est un classique de l'extrême droite.
Par Didier

Aucun crédit ne peut être donné aux nostalgiques de l'O.A.S et de l'Algérie Française ! Les liaisons dangereuses entre l'extrême droite, la police et l'armée, ont toujours existé. Elles prennent fréquemment la forme de noyautage via des clubs, des associations ou des syndicats, nous l'avons souvent évoqué dans cette rubrique.

Par Didier

VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes) est une association intersyndicale composée nationalement d'une cinquantaine de structures. Depuis 1996, elle recense, analyse et dénonce les incursions de l'extrême droite et plus particulièrement du Front national sur le terrain social et se veut un outil d'information et de réflexion afin de lutter collectivement contre leur implantation et leur audience dans le monde du travail.

C'est nouveau, ça vient de sortir. C'est encore, pour l'instant, en Allemagne. On doit le concept à Sarah Wagenknecht, qui a créé le mouvement Aufstehen (se lever, Debout). Elle ressemblerait à Rosa Luxembourg. Enfin, sur les photos elle a la même coiffure.
Par Clo

Dans les laboratoires de l'extrême droite, il se passe de drôles de choses. Notamment dans la ville où le ministre de l'intérieur du gouvernement Macron était maire. Depuis plusieurs années, les identitaires du GUD et les royalistes de l'Œuvre Française tentent de transformer les quartiers du vieux Lyon en forteresse blanche, raciste et homophobe.

Par Didier

Dans une alternance de métronome, le célèbre numéro de claquettes biterrois se répartit les buzz : l'Assemblée Nationale pour l'une, la mairie de Béziers pour l'autre. Mais n'est pas buzziste qui veut !

Par Didier

A Béziers, c'est bien connu, une campagne d'affiche municipale succède à une autre campagne d'affiche municipale. Vivre à Béziers, c'est vivre comme un rat de laboratoire sur qui serait testée la communication du premier édile. Le jeu est moyennement plaisant, surtout pour les rats de laboratoire, sûrement plus pour celui qui teste dans sa ville à lui perso sa communication parisienne.

Par Didier,

A Charlottesville comme à Oran. L'extrême droite s'est depuis toujours fait une spécialité de la manipulation de la mémoire collective. Il en est ainsi des thèses révisionnistes qui revisitent le nombre de déportés, de juifs assassinés, le rôle de Pétain et de l'appareil d'état dans la France occupée.

Par Didier,

Dans la course à l'échalotte entre l'extrême droite et la droite extrême enclenchée depuis Sarkozy, le G.Clooney de la région Auvergne-Rhône-Alpes tente de doubler sur sa droite l'Iznogood biterrois.

par Didier,

 

Edito

L'extrême droite et son courant fasciste chrétien vient avec seulement 22 % du vote des inscrits de remporter la seule mandature qui lui manquait. Béziers est devenue une immense tache noire sur les cartes électorales et dans la réalité. Dans ces conditions nous ne pouvons pas nous satisfaire des 27 588 personnes qui ne sont pas venues voter sur la ville, ni des 3038 suffrages de moins pour l'extrême droite entre les seconds tours des élections présidentielles et législatives.

Nous ne pouvons pas nous en satisfaire et nous devons sur Béziers et le biterrois tirer des leçons de cette séquence électorale qui vient de se terminer, en mettant en débat :

• Cette 5ème république démocratiquement et socialement à bout de souffle.

• La seule perspective qui nous était offerte, voter au second tour des législatives 2017 pour une ex filloniste, membre du MEDEF, ou voter pour le relais local de Civitas et de l'Opus Dei.

• Une gauche fratricide qui a donné le spectacle hallucinant de passer plus de temps à se taper dessus plutôt que sur l'extrême droite et la droite.

• Une droite totalement divisée sur le fait de soutenir le clan Ménard ou de présenter ses propres projets.

• Un mouvement citoyen et associatif largement vivace et représentatif mais souvent dépendant des appareils politiques lors des séquences électorales.

Si nous ne voulons pas être condamnés à une position de spectateurs d'un mauvais film qui se passe sans nous, la question de l'irruption de la citoyenneté sur la scène biterroise est posée.

Les ressemblances entre les gestions Front National de Béziers et Beaucaire posent la question d'une « labélisation » du parti d'extrême droite tant les similitudes municipales sont récurrentes. On peut se demander si, dans sa grande inventivité, le parti de la fille du père ne donne pas dans le copier-coller municipal à l'échelle nationale.

"Dans les laboratoires de l'extrême droite" par Didier,

Ce comparatif va tenter de mesurer les évolutions des scrutins 2012 et 2017 dans des villes de taille moyenne administrées par le F.N. Pour des raisons de taille de l'article nous nous sommes cantonnés aux mouvements électoraux importants les autres sont quasiment identiques.

Par Didier

Ce mois-ci, pour fêter le premier anniversaire de l'extrême droite dans notre ville, nous vous convions à une promenade façon Monopoly sur l'air entraînant d'un célèbre spectacle de marionnettes, interprété par le Brass Band de Munich. Serez-vous le petit mouton qui se laisse manipuler ?

Ce que nous redoutions est arrivé, les 3 cantons du Biterrois seront dorénavant représentés par l'extrême droite. Cette victoire est celle d'une peur entretenue, organisée, planifiée.

Devant la stratégie de dédiabolisation du front national entreprise par les  héritiers et caciques du parti il est utile de rappeler quelques réalités inhérentes à l'évolution du parti extrémiste.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok