Le deuxième tour des élections présidentielles 2017 dans l'Hérault et dans l'ex Languedoc Roussillon est marqué par une inversion de tendance entre les votes Macron et Le Pen.

Dans les 4 départements de la façade méditerranéenne Macron arrive systématiquement en tête au deuxième tour alors que M. Le Pen était systématiquement en tête au premier.

Par Didier

Dans les Pyrénées Orientales : Macron (52,88%), Le Pen (47,12%) Dans l'Aude : Macron (55,34%), Le Pen (44,66%) Dans l'Hérault : Macron (59,62%), Le Pen ((40,78%) Dans le Gard : Macron (54,80%), Le Pen (45,20%)

V6lignedeforce1Si Macron passe en tête dans tous ces départements il est important de noter l'évolution en termes de suffrages pour le FN puisque Le Pen progresse au-delà de l'apport théorique de Dupont Aignan et Boutin.


Dans les Pyrénées Orientales : plus 26 544 suffrages et plus 17,05 % Dans l'Aude : plus 20 857 suffrages et plus 16,40 % Dans l'Hérault : plus 54 055 suffrages et plus 15,08 % Dans le Gard : plus 37 786 suffrages et plus 15,90 %


L'autre fait notable sur ces mêmes départements, entre les deux tours, est l'augmentation du vote blanc et nul et de l'abstention.
Dans les Pyrénées Orientales : plus 11,04 % Dans l'Aude : plus 11,28 % Dans l'Hérault : plus 12,29 % Dans le Gard : plus 12, 10 %


Pour terminer, si dans l'Hérault, M. Le Pen ne gagne dans aucunes villes significatives (mis à part Agde), elle vire systématiquement en tête dans tous les villages du littoral et de la plaine languedocienne (entre 45 et 60 %). La tendance s'inverse vers les Piémonts Héraultais où il existe de franches zones de résistances comme dans les vallées de St Pons de Thomières et Bédarieux

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok