Ce que nous redoutions est arrivé, les 3 cantons du Biterrois seront dorénavant représentés par l'extrême droite. Cette victoire est celle d'une peur entretenue, organisée, planifiée.

Même irraisonnable, elle contient en elle les germes de :
- nouvelles attaques contre le vivre ensemble,
- la désignation de nouveaux ennemis,
- la recrudescence d'une assurance à aller encore plus loin . . .

Pour autant si on enlève les votes contre et les abstentions le projet du front national n'est pas majoritaire sur Béziers. La question qui est dorénavant posée est la suivante. Comment des citoyens peuvent se mettre en mouvement, créer, élaborer, proposer ? Comment cette énergie peut se regrouper, se fédérer ? Pour quelles alternatives, sur quels modes ?

Le résultat électoral du deuxième tour des élections départementales, même si il menace l'existant, ne doit pas nous faire oublier qu'une énergie multiple existe sur Béziers ( printemps des peuples, projet d'immeuble associatif, réseau citoyen, notre projet de coopérative . . pour ne parler que de ces dernières semaines ).

Se défendre et créer, tels sont les deux axiomes qui doivent alimenter nos engagements. Les deux sont indissociables, une part importante du numéro 5 sera consacrée à ces questions et à ces réponses. Il était pour nous impossible d'y répondre dans l'urgence à quelques jours de la mise en ligne du numéro 4 du journal majoritaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant par exemple de réaliser des statistiques de visites.
Plus d'informations Ok