Le dossier

Dans son combat idéologique pro-blanc, pro-catholique et identitaire gaulois, Ménard n'hésite pas à prendre des libertés avec les faits.

par la rédaction,

Les tracasseries de Ménard à l'encontre de l'ABCR, ne doivent pas faire oublier le vrai travail de fond que fait cette association. Depuis sa création, l'ABCR a vu venir vers elle tout un public bien particulier.Beaucoup d'étrangers en butte à la xénophobie ordinaire, mais surtout, des pe rsonnes qui sontvictimes de nos lois.

Par la rédaction,

Il nous a semblé utile dans ce dossier consacré à l'Association Biterroise Contre le Racisme (A.B.C.R) de tenter de comprendre comment cette association avait pu gagner la quasi-totalité des actions menées en justice contre les attaques de la municipalité.

Propos recueillis par Didier

L'Abcr fut de la création de la Maison de la Vie Associative. Depuis 24 ans cette association, fondée par Hélène Fargier, François Muselet, Maxime Andreu, reçoit dans un petit bureau de quelques mètres carré des personnes étrangères ou d'origine étrangère à la recherche de soutien dans leurs démarches administratives. Autant dire qu'elle remplit une mission de service publique.

Par M. R. V. ,

C'est en 1990 que les statuts sont déposés en Sous-préfecture par un « groupuscule » de citoyens inquiets qu'une partie de la population locale soit mise au banc. Un curé en fonction à l'église de La Devèze, des enseignants, fondent une association pour défendre des personnes, des familles qui n'ont pas accès aux même droits que les indigènes.

par Clairette,

C'est à la presse que l'ABCR (Association Biterroise contre le Racisme) a décidé de s'adresser ce vendredi 28 octobre pour dénoncer le harcèlement et l'obsession que lui témoigne Robert Ménard, le Maire de Béziers. Jean-Michel Dotto et Joël Clérembaux, respectivement président et trésorier de l'association et d'autres membres du bureau ont pu ainsi faire le point sur les relations conflictuelles entre l'ABCR et le Maire de Béziers. Le Journal "Envie à Béziers" était présent.

Par Robert Martin,

Si l'on demande aux jeunes Biterrois s'ils connaissent l'ABCR, il est probable que la plupart répondront par la négative.

Par Françoise,

Quand domine une atmosphère morbide, que la majorité des forces politiques concourent à l’avènement d’une catastrophe, on serait tenté de céder au pessimisme, de se dire que l’espèce humaine est indécrottable. Il est bon alors d’aller respirer ailleurs et découvrir d’autres manières de vivre, d’autres synergies politiques. Mais parfois, pas loin de vous, il est des énergies qui vous rappellent que la vie ici aussi continue souterrainement, qu’elle se communique, sapant les discours de haine.

par M.V.

Rappelons que le conseil municipal de la ville est radical socialiste, le maire est alors Auguste ALBERTINI. Le PCF et la SFIO progressent. Les candidats radicaux dont le député maire ne se prononcent pas en faveur du FRONT POPULAIRE.

Par Laurent,

Des similitudes inquiétantes...

Par Jean-François Gaudoneix,

Avant de devenir les fers de lance du pétainisme en France, Laval, Doriot et Déat ont eu, comme Ménard, un parcours d'homme de gauche. Comprendre ce qui les a fait basculer du côté obscur dans les années trente, c'est comprendre ce qui a fait basculer Ménard et fait basculer les Finkielkraut et Onfray.

Par Didier

A Béziers : chaque quinzaine, l'injure et la calomnie sont à la une du JDB comme dans la presse des années trente. Le 6 février 1934, l'extrême droite ne réussit pas à renverser la République. Elle a pourtant organisé une manifestation anti parlementaire qui dégénère en émeute, place de la Concorde à Paris. Cette manifestation, d'une rare violence, fait au moins 15 morts.

Par Didier,

Le krach économique de 1929 est né aux U.S.A en octobre. Très vite, il se propage dans le monde et touche frontalement l'Europe. Crise bancaire, effondrement de l'appareil productif, montée exponentielle du chômage vont modifier le quotidien de millions de personnes et créer une déflagration sociale et politique d'où va naître le fascisme.

Par Didier

Le lien entre le déclenchement des grèves en mai juin 36 et la victoire électorale du Front Populaire est particulier et reste à expliquer. Bien entendu, ce n'est pas un gouvernement, même pas élu, qui lance le processus gréviste qui va concerner des millions de salariés sur près de deux mois.

Par Didier,

On ne peut pas faire un copié-collé entre les situations politiques et sociales de juin 1936 et juin 2016. On ne peut même qu'être en désaccord avec les nouveaux convertis (les Finkielkraut et Onfray) qui voient dans l'Islam, la réincarnation du fascisme Hitlérien et Mussolinien.

Par Didier