Le dossier

Un gouvernement ultraconservateur, une société verrouillée par une église catholique ultra intégriste : quelque part en Europe le modèle politique prôné par l'Opus Dei, Robert Menard et son épouse Emmanuelle Duverger existe. Il sévit en Pologne !

Par Didier

Khan Did nous propose ce mois ci un comparatif global des propositions des candidats principaux aux éléctions présidentielles.

par Khan Did

L'idée n'est pas nouvelle, paraît pleine de bon sens: un versement d'argent mensuel à tout citoyen de sa naissance à sa mort. A l'heure où il faut remercier les patrons de créer des emplois, s'interroger sur un revenu de base est une démarche qui peut paraître originale, décalée.

Par Clairette

De 450 euros à 6000 euros, le seuil du revenu de base varie selon les auteurs, les courants. Certains se veulent pragmatiques, d'autres y voient une possibilité de redéfinir les rapports sociaux. Du Medef aux marxistes, le revenu de base ne revêt pas les mêmes objectifs. Tentons de défricher des conceptions parfois totalement opposées. RSA amélioré, conditionnel, un revenu de base au rabais (1)?

Par Clairette

Le revenu de base ou Revenu d'Existence, tout le monde en parle !! Depuis la primaire de la Belle Alliance Populaire (du PS en fait), les éditorialistes reconnaissent que le sujet est bien choisi, qu'il a le mérite de faire causer les utopistes et les glandeurs.

 Par Clairette

 18infame

La Ruche qui dit Oui  est une start-up française qui s'exporte dans plusieurs pays européens et lève des millions d'euros auprès des investisseurs.

Par Jean-François Gaudoneix

Le concept de kilomètre-aliment est apparu au début des années 1990 au Royaume-Uni, du fait de la globalisation commerciale qui ne recule devant rien. Nos grands-parents étaient tous des consommateurs locaux et ne s’en portaient pas plus mal.

Par Jean-François Gaudoneix

Dans son combat idéologique pro-blanc, pro-catholique et identitaire gaulois, Ménard n'hésite pas à prendre des libertés avec les faits.

par la rédaction,

Les tracasseries de Ménard à l'encontre de l'ABCR, ne doivent pas faire oublier le vrai travail de fond que fait cette association. Depuis sa création, l'ABCR a vu venir vers elle tout un public bien particulier.Beaucoup d'étrangers en butte à la xénophobie ordinaire, mais surtout, des pe rsonnes qui sontvictimes de nos lois.

Par la rédaction,

Il nous a semblé utile dans ce dossier consacré à l'Association Biterroise Contre le Racisme (A.B.C.R) de tenter de comprendre comment cette association avait pu gagner la quasi-totalité des actions menées en justice contre les attaques de la municipalité.

Propos recueillis par Didier

L'Abcr fut de la création de la Maison de la Vie Associative. Depuis 24 ans cette association, fondée par Hélène Fargier, François Muselet, Maxime Andreu, reçoit dans un petit bureau de quelques mètres carré des personnes étrangères ou d'origine étrangère à la recherche de soutien dans leurs démarches administratives. Autant dire qu'elle remplit une mission de service publique.

Par M. R. V. ,

C'est en 1990 que les statuts sont déposés en Sous-préfecture par un « groupuscule » de citoyens inquiets qu'une partie de la population locale soit mise au banc. Un curé en fonction à l'église de La Devèze, des enseignants, fondent une association pour défendre des personnes, des familles qui n'ont pas accès aux même droits que les indigènes.

par Clairette,

C'est à la presse que l'ABCR (Association Biterroise contre le Racisme) a décidé de s'adresser ce vendredi 28 octobre pour dénoncer le harcèlement et l'obsession que lui témoigne Robert Ménard, le Maire de Béziers. Jean-Michel Dotto et Joël Clérembaux, respectivement président et trésorier de l'association et d'autres membres du bureau ont pu ainsi faire le point sur les relations conflictuelles entre l'ABCR et le Maire de Béziers. Le Journal "Envie à Béziers" était présent.

Par Robert Martin,

Si l'on demande aux jeunes Biterrois s'ils connaissent l'ABCR, il est probable que la plupart répondront par la négative.

Par Françoise,