« La France s'apprête [...] à connaître une quatrième année de hausse de mortalité sur les routes, une première depuis 1972. » pouvait-on lire dans l'édition de Midi Libre du 12 décembre 2017. En effet, après un minimum de 3 268 morts en 2013, la hausse est continue jusqu'en 2016, avec 3 477 tués.

Par Michel G

Toutefois, il faut noter que la dangerosité des routes a considérablement baissé entre 2001 et 2013.Si l'utilisation du réseau a augmenté de 9,7% depuis 2000. La mortalité a diminué de 60% depuis 2001 ! Sur la période 2013-2015, la moitié de la hausse de la mortalité (+5,9%) provient pour moitié de l'augmentation du trafic (3%), pour moitié de celle du risque de mourir (2,9%). Avec 3 655 tués et 75 127 blessés en 2016, la sécurité routière reste un enjeu de santé publique majeur. Surtout, le transport génère 14% des émissions françaises de PM2,5 et 18% de celles de PM10 (1), les émissions globales de particules fines tuant 48 000 personnes annuellement en France (2).

Quelles sont les spécificités en la matière dans l'Hérault et dans le Biterrois ? Que préconiser ?
Dans l'Hérault, en 2016, le nombre de tués s'élève à 69 par million d'habitants, contre 53 en France métropolitaine. L'alcool est impliqué dans 39% des accidents dans l'Hérault, contre 30 en France. Pire, la drogue l'est dans 34% des cas, contre 20% en France (3).

 

A Béziers, les accidents sont plus graves que dans les autres villes

 

6,6% des victimes d'accidents de la route à Béziers sont tuées, contre 2,7% dans la moyenne des villes françaises. Parmi les villes comparables aux alentours, Béziers décroche la seconde place derrière Sète. Aussi, les accidents produisent plus de personnes grièvement blessées qu'ailleurs : 36,3% des victimes d'accidents y sont grièvement blessées, contre « seulement » 21,7% dans la moyenne des villes françaises et, en la matière, Béziers arrive tristement en première place devant les 6 villes alentours (4).

 

tableaugravite

 

Où se produisent les accidents dans la cité cathare entre 2007 et 2014 ?
Selon ces cartes fournies par la Préfecture de l'Hérault, et sur lesquelles les points rouges réfèrent un tué, les points bleus un blessé avec hospitalisaton et les points verts un blessé sans hospitalisation (5), on repère quelques phénomènes :

 

carteaccidents

 

D'abord, sur presque toutes les avenues (surtout Mistral, Liberté, Clémenceau), certainement du fait de la vitesse pratiquée et du nombre d'usagers qui les empruntent, les aménagements semblent jouer à plein, parfois négativement : l'avenue de la Liberté, déjà sinueuse, a été réaménagée en juillet 2012 : de chaque côté, mise en place d'un trottoir-bande cyclable, de places de parking et de bacs à fleurs, ce qui a réduit la largeur des voies et la visibilité pour les usagers venant des rues adjacentes et ceux circulant sur l'axe principal. Elle génère énormément d'accidents tandis que sa voisine Wilson ne fait état d'aucun heurt !

 

tableaugravite

 

Autour, on remarque que toutes les chaussées bidirectionnelles sont accidentogènes. Quant à la rocade, la partie qui était bidirectionnelle entre 2007 et 2014 a tué 14 personnes sur la période, alors qu'entre l'échangeur de Bonaval et le rond-point du Gasquinoy, cette dernière est particulièrement sûre ! Ceci est logique, quand on sait que 63 % des accidents mortels en 2016 ont lieu sur des routes bidirectionnelles dont la limitation de vitesse est de 90km/h (6).

L'autoroute devrait devenir gratuite

Ainsi, en partant des constatations locales et nationales, il semble évident que :
- comme « l'autoroute est de loin le réseau routier le plus sûr : le risque d'y être victime d'un accident mortel est 5,25 fois moins important que sur une route départementale et 6,6 fois moins que sur une nationale. », l'autoroute devrait devenir gratuite (7).
- comme, 47% des accidents survenus en 2016 sont liés (au moins aggravés) à la qualité de l'infrastructure, et que les moyens financiers consacrés à l'entretien courant du réseau ont baissé de 27% entre 2011 et 2016 (8), il faut investir dans la voirie, en particulier sur les chaussées bidirectionnelles limitées à 90km/h. (rapport de 40 millions d'automobilistes de 2016) (8).
- il est urgent d'agir à Béziers pour limiter la gravité des accidents, en agissant sur la vitesse, la qualité des revêtements, en construisant, comme à Grenoble (9) des parking-relais aux entrées de ville, connectés aux pôles d'emplois par les transports en commun.
- il convient de redéfinir la place des véhicules motorisés sur routes, à l'origine de 76% des décès de piétons et de 62,4% des décès de cyclistes en 2016 (6).

 

1) http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/lessentiel/ar/227/1101/pollution-lair-particules.html
2) http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/06/21/la-pollution-de-l-air-cause-48-000-morts-en-france_4954601_1652666.html
3) http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere/accidentalite-routiere/bilans-annuels
4) http://www.linternaute.com/auto/accident/beziers/ville-34032
http://www.linternaute.com/auto/accident/narbonne/ville-11262
http://www.linternaute.com/auto/accident/sete/ville-34301
http://www.linternaute.com/auto/accident/nimes/ville-30189
http://www.linternaute.com/auto/accident/perpignan/ville-66136
http://www.linternaute.com/auto/accident/carcassonne/ville-11069
http://www.linternaute.com/auto/accident/ales/ville-30007
https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1893198/estim-pop-dep-sexe-gca-1975-2016.xls
5) http://carto.geo-ide.application.developpement-durable.gouv.fr/496/CEP_Accidentologie_Localisation.map
6) http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/bilan-definitif-de-l-accidentalite-routiere-2016
7) http://www.stopauxpeagestropchers.com/files/petite-histoire-des-autoroutes.pdf
8) https://www.ladepeche.fr/article/2016/11/12/2457345-nos-routes-sont-en-mauvais-etat.html
9) https://www.tag.fr/parkingRelais/58-parking-relais.html