6 jours 7 mois je tombe, je moissonne sans agir,

Les changements obséquieux si typiques, climatiques

Les mouvements c'est la fronde, je fustige sans plaisir,

Je comprends les envieux des tropiques chimiques.

 

Et la berge envoutée que la grève charrie,

Envisage l'aplomb miroitant en silence,

Les colonnes d'aciers hurleuses des appentis,

Font chuter les hommes troncs d'une douleur immense.

 

Dès mon assouplissement je martèle les toitures,

Où les pigeonniers flanchent de leur graisse ostensible,

Je poinçonne et je mens, je fréquente les pâtures,

Qui s'abiment en vêlant leur descendance pénible.

 

Terre terrible, amène-moi la pratique,

Des coutumes austères que les embruns inondent,

Balivernes habiles je submerge le classique,

Et renvoient la misère qui dans cette sphère abonde.