robert menard beziers - journal envie a beziers

Depuis quelques dizaines de mois notre ville ressemble à un champ médiatique de télé réalité politique où toutes les aigreurs, les haines, les caricatures minables, les relents passéistes, les paranoïas conspirationnistes et communautaristes s'expriment sans vergogne.

Dans une ville en état de siège, la peste bleu marine et le choléra national catholique nous imposent un régime de quarantaine, parce qu'une poignée d'individus et en particulier l'un d'eux prétend ici parler au nom de tous les Biterrois quand il agite tous les chiffons de la peur.

Mais non, monsieur Ménard ne parle qu'en son nom...Il parle aux aigris et paranoïaques de tous poils, mais pas au nom des Biterrois qui ne l'ont élu que sur la base d'un quart d'entre eux. Tandis qu'une obstination déraisonnable sert à entretenir le cirque médiacrate, flot consternant et étouffant, nous décidons d'être notre propre bouffée de vie et d'oxygène.

Nous, soussignées, énergies créatrices,
déclarons être en vie ici et avoir envie de le dire avec ironie.

Traqué avec hargne à Béziers, l'humour ne se départit pas de l'esprit et il exercera son œil lucide sur toutes les approximations, les ficelles faciles, la démagogie omniprésente et les causes passées qui ont installé, dans un fauteuil trop grand pour lui, un égo démesuré.
Nous ne cèderons pas à ses caprices d'enfant et tiendrons bon pour montrer qu'existent ici plus de Beauté, d'Amour, d'Intelligence, de Courage et d'Energie qu'une vie ne suffirait à l'écrire. Voici donc notre raison d'être.

Aussi chers lecteurs, si l'envie vous en dit, vous êtes bienvenus dans notre équipe de fondus, du moment que ce qui vous anime c'est l'envie d'écrire qu'ici nous sommes en vie, l'intelligence est en vie, la vie anime des êtres pleins d'envies de joie, de petits bonheurs simples, des autres, de livres, de graffitis, de sexe, d'humour, d'amour, tout ce qui fait le miel d'une vie à Béziers comme ailleurs. Alors ce contre-journal est le vôtre, un journal majoritaire.

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes et à défaut d'argent, donnons ce à quoi nous pouvons mesurer la valeur de la vie : le temps, du temps présent.

 

Une équipe qui a envie de Béziers