Edito
Voilà un an que des Biterrois, beaucoup de jeunes et quelques moins jeunes, scandalisés par la forme et le contenu du JDB ont décidé de se lancer dans l'aventure d'un contre journal : En Vie À Béziers.

Ils l'ont voulu satirique pour dénoncer les outrances idéologiques :

L'apologie de l'arme à feu, « amie de la police ». La nostalgie d'une Algérie française et d'un colonialisme révolu et condamné. La dénonciation d'un Monsieur X (qui fit pschitt), la délation de citoyens biterrois présentés comme de dangereux terroristes (affaire en cours). L'incitation au rejet de l'autre, celui qui n'est pas comme nous, et en particulier le tristement célèbre « ils arrivent », suivi du scandaleux « vous n'êtes pas les bienvenus ». Une pratique de la religion chrétienne que la hiérarchie catholique ne cautionne pas : messe aux arènes désapprouvée par l'évêque, refus d'accueillir les réfugiés allant à l'encontre de la consigne papale. Les multiples buzz médiatiques de son maire, prêt à faire n'importe quoi pourvu que l'on parle de lui (fichiers élèves, vidéo des réfugiés, etc.)

Ils l'ont voulu satirique pour dénoncer la vulgarité de son contenu. Voici quelques morceaux choisis : Les photos féminines sexistes à répétition : les volleyeuses « cool mouillées » par exemple; le cuisinier biterrois, Pierre Augier, aux allures de parrain, qui a des « couilles »; le pâtissier biterrois en train de sniffer sa « coque », etc.

Mais dénoncer les dérives d'un bulletin municipal au service d'une personne et d'une idéologie nauséabonde ne nous suffisait pas. Nous avons voulu qu'En Vie À Béziers apporte d'autres choses : Des articles de fonds sur notre société (décryptage et perspectives); des reportages sur le quotidien à Béziers (billets d'humeur, la petite rapporteuse et micro-ondes); des informations sur ce qui se passe à Béziers sur le plan culturel (agenda, l'avis d'artiste); d'autres lectures que celles proposées par Ménard &Co (rubrique bouquins); et depuis peu, un dossier dans chaque numéro : ce fut en octobre sur les crues de l'Orb à Béziers, c'est ce mois-ci notre alimentation et les circuits courts.

Nous voulons donc envoyer aux Biterrois un autre message que celui du JDB. Propagande financée avec l'argent du contribuable servant à distiller son discours haineux et malsain. Nous proposons donc à ceux qui se reconnaissent dans notre démarche d'adhérer – voir le bulletin d'adhésion – ou de nous faire un don. Nous voudrions insister sur ce Vivre Ensemble qu'il tente de détruire, avec une haine et une obstination dont les attentats sauvages qui ont endeuillé la France sont le miroir. Nous ne cèderons pas.

« La haine est fille de la crainte » Tertullien

« Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ? » Bouddha