chambat« L'air du temps », petits mots qui trottent dans la tête. « C'est dans l'air du temps »... Mais cet air là, de ce temps là, est parfois difficilement respirable : division, pollution, surexploitation, désislamisation, migrations, trumpisation, élections, compromissions, trahison... De quelque côté que l'on se tourne on peut trouver une source d'angoisse, une raison de désespérer et de se dire « A quoi bon ? ». Mais, en prenant la peine de décaler un peu son regard, pas de beaucoup, juste quelques millimètres, on peut trouver l'ouverture par laquelle l'air frais peut passer.


Dans ce numéro d'Evab, nous traitons de sujets graves, sans se voiler la face, mais sans le faire de façon alarmiste : expliquer, décortiquer, rendre compte de la façon la plus objective possible sont des moyens efficaces de décaler le regard : comprendre ce que l'on combat constitue déjà un début de victoire. Béziers et sa « trumpinette » y sont peut être moins présents, mais l'urgence climatique ou le sort des réfugiés, les élections présidentielles ou la crise démocratique sont des enjeux autrement plus cruciaux que les projets architecturaux délirants de notre mégalo local.


Un autre moyen efficace d'éloigner l'air vicié est de se rapprocher des autres, de faire des rencontres, de parler, d'écouter, d'être ensemble. Et de ces riches moments de partage, nous en avons eu beaucoup depuis le début de l'année. Il y a eu le café éco-géo dont il est rendu compte dans ce numéro, qui a connu un tel succès que nous aurions pu pousser les murs à l'étage de la Colonie Espagnole, et l'AG annuelle d'EVAB, à l'Immeuble associatif, qui nous a permis de rencontrer certains de nos lecteurs, de partager idées, projets et moment festif, et trouver parmi eux de nouveaux collaborateurs.

Il y a eu la rencontre demandée par quatre organes de presse européens, élargissant ainsi le champ de nos lecteurs, l'Immeuble associatif dont nous rejoignons les adhérents en ce début d'année. Et Là bas si j'y suis à Sortie Ouest... Cela va continuer, car cela fait du bien... En projet, un café pédago en co-organisation avec le CAIDe (1), une séance de ciné débat avec l'équipe de la Cigale de St Pons, une pièce de théâtre en avant première...


Tout cela aussi est bien dans « l'air du temps », mais cet air là, contrairement à l'autre est salutaire et salvateur... Respirons le ensemble ! Et que vive le printemps qui arrive !

(1) CAIDe : Collectif Anti Ingérence et Discrimination dans l'éducation