Emblème de la volonté de résistance citoyenne aux provocations malveillantes et discriminantes répétées de la mairie d'extrême droite de Béziers, le Réseau s'est constitué fin 2014.

Par Khan Did,


Un climat agressif vis-à-vis de catégories sociales, de certains quartiers était déjà installé . Début 2015, l'instrumentalisation par le maire des attentats contre Charlie et l'hyper-Casher comme témoins de l'islamisme rampant et « envahissant nos campagnes et villages » a confirmé l'orientation qu'allait prendre la mairie pour mieux diviser sa population.


Lorsque le Journal De Béziers s'est livré à des attaques ad hominem contre trois personnes de la société civile, désignées avec noms, prénoms et photos (parfois trafiquées) comme de dangereux fanatiques, ces citoyens ont craint pour leur sécurité. Et, de fait, l'un d'entre eux a été nommément menacé de mort sur la page Facebook de la mairie d'un croustillant : « Mehdi Rolland, retourne à la nage dans ton pays...une balle dans la tête... »

Devant ce niveau d'insécurité, le Réseau citoyen, constitué d'hommes et de femmes libres, indépendants, d'associations et de mouvements croyant en cette utopie du « vivre ensemble » stigmatisée par le maire, comme la « mixité sociale », a obtenu un rendez-vous en Sous-Préfecture pour appeler à la paix sociale et à la garantie de l'État.

Lors de réunions régulières, il a fait le point sur les dysfonctionnements municipaux, tenté de coordonner les actions de résistance auxquelles il a participé et contribué, souhaitant une mutualisation des actions pour gagner en efficacité. Ce n'est pas toujours évident...

Il a organisé 2 conférences :

l'une en 2015, après la provocation de la débaptisation de la rue du 19 mars 1962, date des accords de cessez-le-feu en Algérie après un referendum, en rue Denoix de Saint-Marc favorable à l'OAS, sur la NostAlgérie, animée par Pierre Daum et Alain Ruscio.

la seconde en 2016 sur l'Extrême Droite, sa structure, les villes qu'elle gère, les résistances, avec Jean-Paul Gautier, historien et Jean-Jacques Petiteau, syndicaliste varois membre de VISA 83 (Vigilance, Information, Surveillance Antifasciste), ceci avant le grand raout ménardien de fin mai 2016 tendant à promouvoir une extrême droite à droite du FN.

Une conférence sur les media et l'information est prévue début 2017.

Une commission Communication est en voie d'élaboration.

Le Réseau est vigilant et obstiné, il est complètement non-violent et non dogmatique, éthique, ouvert et accueillant. Si vous voulez en faire partie, l'adresse mail est Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et toutes les bonnes volontés solidaires sont les bienvenues.