Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme libéral et qui restent à des années lumières du dogme nationaliste. 

Par Didier,

Pour ce numéro d'EVAB nous partons à la rencontre d'une alternative à Monsanto et Bayer : Semences Paysannes.Le réseau Semences Paysannes a été créé en 2003 dans un contexte de problématiques de brevets concernant les semences agricoles puisque 3 multinationales se partagent les 2/3 du marché mondial et en contrôlent la production et la vente.

Porté sur les fonts baptismaux par la Confédération Paysanne et la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique, le réseau rassemble au début quelques initiés.
A ce jour plus de 80 organisations, associations, regroupements sont rassemblés en son sein.

Ce succès tient au fait que depuis 13 ans les initiateurs de Semences Paysannes ont bravé l'impossibilité de partager et vendre des semences autoproduites.
C'est d'ailleurs parce que la mainmise des multinationales sur le secteur avait éliminé 80 % des légumes cultivés il y a 50 ans que Semences Paysannes a été créé.


Le premier travail a consisté à récupérer des semences anciennes, puis dans un deuxième temps à les échanger afin d'offrir une alternative à la privatisation des semences.

A ce sujet il est révélateur de constater que la loi biodiversité votée cet été reconnaît seulement le droit aux agriculteurs d'échanger leurs semences mais pas de les vendre. Pendant des années (12 ans !) le réseau a donc été dans l'illégalité.

Aujourd'hui le développement collaboratif prôné permet que chaque ferme observe et sélectionne les semences. Parallèlement des rencontres et des bourses d'échanges permettent de partager graines et connaissances. La non homogénéité et la non stabilité des semences sont donc prônées ce qui va à l'encontre du récent mariage entre le grainetier aux OGM Monsanto et le chimiste Bayer.

Ceux d'entre vous qui sont intéressés par ces échanges peuvent bien sûr contacter Semences Paysannes mais aussi Germinances en Anjou, le Biau Germe dans le Lot et Garonne, les Semailles en Belgique . . .

Plus près de Béziers, dans l'Aude, le regroupement Graines del Pais associe 25 producteurs : leur devise est : "une plante, un homme, un terroir". Ils revendiquent le droit, pas encore atteint par la loi Biodiversité, de travailler hors catalogue officiel.
Parce que pour eux la biologie végétale est le reflet de la biologie humaine.

 

Ill7