Les tiers lieux : des projets collectifs partagés. Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme capitaliste et qui restent à des années lumières du dogme nationaliste.

Par Didier

5TIERSLIEU2

Il y avait 244 tiers lieux en 2010 en France, on en recensait 813 en 2016. Derrière ces chiffres il y a bien sûr des différences entre les endroits de coopération, les sites de travail partagé, les friches industrielles réaménagées... mais il y partout une volonté d'innover dans le collectif partagé. Au milieu des années 2000, les tiers lieux sont mis en chantier par le mouvement des communs. Rassemblés autour de la plateforme wikihttps://sapie.coop/site/tiers- lieu/ les tiers lieux sont définis par :  "un regroupement social, matérialisé, dans un lieu animé par un ou plusieurs « concierges » qui permet de créer un langage et des projets communs". Ces langages et projets communs sont variables : L'Arrêt minute à Pomerol en Gironde est le premier tiers lieu rural qui tout en permettant le développement du numérique diminue le nombre de trajets domicile / travail. L'ESSpace à Paris est une coopérative étudiante. COOPaname à Paris toujours est une coopérative d'activité et d'emploi. La Mijoteuse à Colomiers est un service d'emploi et de formation, une activité de maraîchage en permaculture et une association de tri et de réemploi des déchets. Le Solilab à Nantes héberge dans des friches industrielles plus de 100 structures où travaillent près de 200 personnes.

6TIERSLIEU3

Ouvert en 2014 dans les anciens hangars des Chantiers de l'Atlantique le Solilab (pour solidaire et laboratoire) est géré sous forme de coopérative qui regroupe un organisateur de festival et concerts de musique, des acteurs du spectacle vivant, des solutions de gestion écolo des déchets dans l'évènementiel, des associations de chômeurs longue durée, un espace de réemploi de mobiliers et textiles... A Aubervilliers, une ancienne usine est devenue un centre pluridisciplinaire. Dans l'ancien hôpital St Vincent de Paul à Paris, des hébergements d'urgence côtoient des cafés bio ou végan. On pourrait aussi citer La Forge à Aurillac, la Bidouille à Aix dans le 13... Partout la désindustrialisation a ouvert des opportunités immobilières à des activités qui, en l'état, n'auraient pas les moyens de louer des espaces commerciaux au prix du marché. Sur cette opportunité s'est greffé un autre rapport au travail, à la mutualisation et au modèle économique. Mais bâtir une tribu ne se décrète pas, ça se fabrique dans le faire avec. C'est pourquoi la quasi-totalité des tiers lieux accordent une grande importance aux rôles des facilitateurs appelés aussi « concierges » qui mettent en relation personnes et projets. Cette fonction transversale instituée est une des caractéristiques majeures des tiers lieux. Elle est rejointe par d'autres formes d'organisations financières, démocratiques et sociales innovantes.


Pour plus de renseignements allez sur les sites des tiers lieux et sur leurs plateformes.

www.arretminute.fr/

https://www.esspace.coop/

http://www.coopaname.coop/

https://www.youtube.com/watch?v=fRB-baswPbk

https://www.facebook.com/solilabnantes/

https://lesgrandsvoisins.org/

https://www.coworking-aurillac.fr/

https://labaixbidouille.com/

et aussi par chez nous
https://sapie.coop/site/tiers- lieu/
http://fablab.web-5.org/doku.php
http://la-distillerie.org/wakka.php?wiki=PagePrincipale