Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme capitaliste et qui restent à des années lumières du dogme nationaliste. Episode 22 : Ubérisés de tous les pays, délivrez vous de DELIVEROO par le système coopératif !

Par Didier

Pour ce nouvel épisode de "Sous le FN la plage", nous revenons dans la jungle capitaliste des grandes villes, là où un nouveau prédateur est apparu : l'Ubérisation du travail. Au nouveau ministère du travail et du MEDEF on appelle pudiquement ce qui relève de l'Ubérisation du travail : "L'économie de plateforme". Derrière la novlangue du gouvernement de millionnaires et de DRH, derrière DELIVEROO, se cache un système d'exploitation raffiné. La plateforme DELIVEROO, c'est un service sous forme de logiciel qui permet à un client (un coursier) d'acheter un service à un vendeur (DELIVEROO). Ce service permet au coursier d'aller le plus rapidement d'un point à un autre.  Pour avoir conçu le logiciel de service utilisé, DELIVEROO peut prendre jusqu'à 25 % de commission sur la course effectuée. Dans ce monde ubérisé, DELIVEROO se dit entreprise de transport mais elle ne possède aucun véhicule ni chauffeur. Ce vide juridique permet l'optimisation fiscale (à titre de comparaison AIRBNB n'a payé que 92 000 euros d'impôts en France en 2016). Dans ce monde ubérisé DELIVEROO, c'est le travail à la tâche d'avant le salariat, d'avant les conquis sociaux :

- Tarifs imposés.
- Risques d'exclusions permanents.
- Risques et charges totalement à la charge du . . . travailleur indépendant.

 

Il ne fait pas bon travailler pour DELIVEROO mais il fait bon y être actionnaire !

 

Face à ce montage hautement nuisible, dans le cadre des Nuits Debout Parisiennes, deux passionnés imaginent un logiciel et une plateforme coopérative. Ces deux coopératives se nomment ROX pour les chauffeurs solidaires et COOPCYCLE pour les livreurs solidaires.

 

deliveroo

 

L'objectif annoncé est de redonner aux coursiers le contrôle de leur outil de travail et d'augmenter la marge salariale. Pour cela, les deux coopérateurs proposent un logiciel libre de déplacement contre une adhésion à une association. Cette association aura pour but de redéfinir collectivement le travail et la répartition des bénéfices, elle pourra être décentralisée partout en France et définir localement ses principes de base. Sachant que pour ROX et COOPCYCLE, la part de fonctionnement de l'association peut être ramenée à 5 % : soit 20 % de moins que DELIVEROO ! Sachant que pour ROX et COOPCYCLE les coursiers peuvent augmenter leur revenu de 60 % sans modifier le prix de la course payé par l'utilisateur. Il fait bon s'imaginer coopérateur !

 

Nous invitons tous ceux qui sont intéressés par cette expérience à se rendre sur les sites en ligne pour suivre la réalisation des projets.
https : // www.rox.paris/
https : // www.coopcycle.org/fr/