En mai 2009, la Coordination Biterroise (Coordination des Collectifs ou Comités Biterrois pour une téléphonie mobile respectueuse de la santé publique), adhérente à l'association Robin des Toits, organise une conférence débat: « Ondes Electromagnétiques Antennes Relais. Comment Concilier Progrès et Santé ? »

Laurent VASSALLO animait les débats à la tribune des conférenciers (1), sur le plateau de l'amphithéâtre de l'hôtel de département à Béziers. Dans la salle les riverains d'antennes relais s'informaient, ils étaient de Béziers ou des villages, simples citoyens, maires ou élus.

tomatus

Daniel OBERHAUSEN, lors de son exposé scientifique présenta les travaux du Pr Gérard Ledoigt (2) de l'Université Clermont II, directeur de recherche de l'ERTAC (Équipe de recherche sur les tumeurs et l'autosurveillance cellulaire). « Les résultats de ces travaux démontrent, sans ambiguïté, la réponse d'organismes vivants, en l'occurrence des plants de tomate, à un rayonnement non ionisant d'une fréquence utilisée en téléphonie mobile. C'est la première fois qu'est démontrée une expression de gènes associés aux réactions de défense cellulaire, à la suite de ce type d'irradiation. Des gènes similaires à ceux étudiés existent chez les animaux et l'homme. Cette irradiation déclenche des mutations et spécialement une induction de l'expression de gènes associés au mécanisme de mort cellulaire programmée ».
Cela me fait penser au film de Paul NEWMAN, De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites, dans lequel l'expérience scientifique de Matilda est censée montrer combien une petite quantité de radium affecte les marguerites ; certaines meurent, mais d'autres évoluent avec des mutations étranges mais très belles, qui diffèrent totalement des plantes originales.


À Béziers les mutations allaient-elles se produire, sous l'effet des rayons non ionisants de la téléphonie mobile ? Je vous propose de suivre l'évolution de nos tomates dans le potager biterrois :


Janvier 2010, l' OMESC (3), représentée par son Président Laurent Vassallo, remet un mémoire pour dépôt d'une plainte contre X, suite aux nuisances engendrées par la présence d'antennes de téléphonie mobile à Béziers. Il est rédigé en collaboration avec Bruno Goupille, Wasyl Lapszynski, respectivement, Président, Conseiller technique et scientifique, de la Coordination biterroise. Robert Clavijo Président du MNLE, Guilhem Johannin Président de Envie de Béziers, Alain Foulon Président du Comité de quartier Arènes Sud II, Guillaume Benhaïem Président du Comité de quartier Tamaris-Cormorans, Patrice Pollet Conseiller municipal Vert Groupe Béziers pour tous, Bruno Goupille de la Coordination Biterroise et Laurent Vassallo pour l'OMESC, signent conjointement cette plainte.
L'enquête est ouverte dans le potager...


Mars 2010, le Conseil général de l'Hérault s'engage devant la Coordination biterroise, représentant maintenant Robin des Toits sur le département, à respecter le seuil d'exposition maximum de 0,6V/m, préconisé par les scientifiques indépendants, pour le déploiement de l'internet haut débit.
Le potager devient Héraultais !


Octobre 2010, sous la pression de Robin des toits, Raymond COUDERC décide enfin de respecter la loi en matière de téléphonie mobile, en faisant signer une lettre d'engagement aux opérateurs (4). Une commission d'information et de veille voit le jour.
Enfin les Biterrois ont le droit de savoir ce qu'il se passe dans le potager !


Novembre 2010, la société SFR retire son projet d'implantation d'antenne relais jouxtant la salle des sports de Montimaran rue Salvador Allende à Béziers. Le collectif Montimaran adhérent de la Coordination biterroise a gagné, après avoir bloqué les travaux à trois reprises.
Les premières mutations semblent belles et appétissantes !


Février 2011, à Magalas et à Vailhauquez (34), la société Orange est obligée de renoncer aux projets d'installation d'antennes relais, face aux collectifs de riverains.
Une nouvelle variété vient de naître la tomate « Orange », elle mûrit par grappe de deux.


Mars 2011, la Coordination biterroise organise une nouvelle conférence débat : « PLAN NUMERIQUE HAUT-DEBIT LANGUEDOC ROUSSILLON Aménagement du Territoire ».
Étienne CENDRIER, porte-parole de Robin des Toits, et sa présidente Nathalie OUZOULIAS, Francis GLEMET et Raphaëlle HIAULT-SPITZER sont réunis à l'UFR de Droit de Montpellier1. Cette rencontre a une vocation régionale. Dans la salle les nombreux collectifs des cinq départements sont présents, parmi lesquels les étudiants en Droit de l'Environnement. A l'issue de la conférence une plainte contre X, concernant l'internet haut débit sans fil Gard/Lozère, est déposée au Tribunal de Grande Instance de Montpellier.
Le potager devient Languedocien et Roussillonnais !


Septembre 2011, la société SFR est condamnée au démantèlement d'une antenne de téléphonie mobile à Montesquieu-des-Albères (66), par la Cour d'appel de Montpellier, le dossier était porté par Maître Raphaëlle HIAULT-SPITZER à la demande des Robins des Toits (5).
La tomate SFR est spéciale, elle tombe avant maturité ...


Octobre 2011, troisième conférence débat : « Environnement Droit Santé ANTENNE RELAIS TELEPHONIE MOBILE : Les Technologies sans fil et notre Santé ».
Marc CENDRIER, chargé de l'information scientifique à Robin des Toits, Bernard BALTHAZARD, Docteur en droit, porte-parole de l'OMESC, et surtout les Professeurs Dominique BELPOMME (6) et Alain PRIVAT (7) sont présents à l'UFR de Droit de Montpellier1. Durant l'après-midi les étudiants sous la direction de Bernard BALTHAZARD travaillent sur la plainte contre X déposée à Béziers en janvier 2010 et sur le jugement en appel de Montesquieu-des-Albères (66). Puis la directrice du département de Droit accueille le public et l'exposé scientifique commence. Les deux professeurs dont les recherches ont été menées séparément, s'aperçoivent ce soir-là simultanément qu'ils ont abouti aux mêmes résultats. En effet ils constatent, que dès la première irradiation, après seulement dix minutes d'exposition aux ondes de la téléphonie mobile, des lésions neuronales apparaissent. Ils nous expliquent qu'une cicatrisation se forme autour du neurone, mais celle-ci est imperméable, constituée d'une sorte de grillage impénétrable, hostile à la régénération axonale et donc interdisant la transmission de l'influx nerveux. En conclusion ils nous disent que l'exposition aux ondes de la téléphonie mobile favorise l'apparition précoce des maladies de Parkinson et Alzheimer. Ensuite le Professeur BELPOMME parle du SICEM (Syndrome d'Intolérance aux Champs Électromagnétiques) dont souffrent les EHS (ÉlectroHyperSensible) et communique les résultats obtenus après le traitement qu'il leur a prescrit.


Novembre 2012, dans le cadre de la loi dite Grenelle 2 (8), l'Agence nationale des fréquences (9) recense les points d'exposition supérieurs à 6V/m. Ces points sont dits : « atypiques » et dépassent sensiblement la moyenne observée à l'échelle nationale. L'information circule même si quelquefois la réunion de veille se déroule le lendemain. Les réunions donnant les infos se déroulent non pas en amont comme cela devrait-être mais quelquefois après que les installations soient effectuées. Il est difficile à Béziers d'être démocrate...


En 2013, les opérateurs lancent la 4G, la mairie cède, l'enjeu financier est trop important. Les dossiers ne sont plus mis à jour. Les associations, l'OMESC et la Coordination biterroise, s'indignent. Rien à faire, la mairie obéit aux opérateurs. Il faut passer en force et rapidement avant les élections !!!


Mars 2014, la municipalité a changé, Robert MENARD est devenu maire de Béziers et nomme en avril Laurent VASSALLO, ancien président de l'OMESC, à son cabinet, chargé de l'environnement. La Coordination biterroise demande la tenue d'une réunion d'information et de veille, selon la lettre d'engagement. Aucune réponse ! Le comité consultatif de l'environnement n'existe plus ! Des autorisations sur les nouvelles implantations d'antennes relais sont signées en secret ! Les dossiers sont incomplets !


Octobre 2014, sur les conseils de son cabinet, monsieur le maire nie l'existence de point atypique, en répondant à la demande de recours gracieux des riverains, concernant l'implantation d'une antenne FREE. S'en suit un simulacre de recours au Tribunal Administratif. Le moratoire demandé par l'association biterroise est refusé. Il n'est pas question de mettre autour d'une table les opérateurs, la mairie et les associations. Il n'y a rien à négocier ! Est-ce le lobby de la téléphonie mobile, qui est à l'origine du tremblement Parkinsonien de Laurent VASSALLO, lorsqu'il valide les projets des opérateurs alors que, quatre ans auparavant, il déposait une plainte contre X à leur encontre ?


Ou est-ce le début d'un Alzheimer précoce quand il oublie la notion de point atypique, la souffrance des adhérents de l'OMESC devenus EHS, parce qu'ils habitent face à une antenne relais ? L'OMESC qui compte parmi ses adhérents Madame Inda OUMALEK, Conseillère municipale déléguée à la pollution visuelle et au développement durable, renonce-t-elle à sa vocation de médiation en matière de santé et d'environnement ? Une tomate se distingue à Béziers : elle est verte dans sa jeunesse, devient rosée puis, de vilaines taches brunes apparaissent. Elle n'est pas comestible !


Il y a quelque chose de pourri dans le potager biterrois...

(1) Marc CENDRIER : chargé de l'information scientifique à Robin des Toits (http://www.robindestoits.org/) /Francis GLEMET : porte parole des professionnels de santé de la CNMSE (Coordination Nationale Médicale Santé Environnement) et partenaire du RES (Réseau Environnement Santé) / Raphaëlle HIAULT-SPITZER : avocate spécialisée en droit de l'environnement et intervenante auprès de la Faculté de droit de Montpellier / Daniel OBERHAUSEN : professeur agrégé de physique, conseiller scientifique de PRIARTEM (http://www.priartem.fr/) / Patrice POLLET : conseiller municipal Vert du groupe Béziers pour tous / Laurent VASSALLO : président de l'OMESC (Organisation de Médiation en Environnement Santé et Consommation)
(2) http://www.robindestoits.org/
(3) http://www.reglementation-environnement.com/
(4) http://www.ville-beziers.fr/
(5) http://www.robindestoits.org/
(6) http://www.ehs-mcs.org/
(7) http://www.lagazettedemontpellier.fr/
(8) http://www.legifrance.gouv.fr/
(9) http://www.anfr.fr/