« Cet ordinateur marche à l'énergie100 % verte fournie par Enercoop » (1), voici la phrase qui conclut tout message mail d'une de mes amies. Curieuse, j'ai fini par consulter le site d'Enercoop, l'énergie militante. Et, du coup, de l'interviewer pour en savoir plus.

Par Emma,

Il s'agit de l'unique fournisseur à proposer de l'électricité en contrat direct. Enercoop s'est créé en 2005, sous l'impulsion de différentes structures telles que Greenpeace, les Biocoop ou les Amis de la Terre pour n'en citer que quelques-unes. Désirant s'inscrire dans le mouvement de l'économie sociale et solidaire, Enercoop a pris le statut de coopérative d'intérêt collectif (SCIC). A présent, existent 10 entités régionales dont celle du Languedoc Roussillon.

Enercoop achète l'électricité à des producteurs hydrauliques, de biomasses, éoliens et photovoltaïques indépendants pour la revendre à des particuliers. Ses bénéfices sont réinvestis dans des projets citoyens au niveau local.

Emma: Laurence, peux-tu me dire comment tu as connu Enercoop ?

Laurence : Depuis longtemps, je fais partie des réseaux qui luttent contre le nucléaire. J'ai lu un article à leur sujet dans une revue de la presse alternative.

11logoEnercoop

Emma : Quelles sont les raisons qui ont fait que tu l'as choisi ?

Laurence : Je suis militante antinucléaire depuis 1971, si bien que cette offre d'une électricité 100% renouvelable correspondait complètement à mes convictions. J'ai donc adhéré en 2013. Il existe, à présent d'autres offres de ce type, mais elles ne sont pas à 100 %. Celle-ci est locale et c'est ce qui me plaît également. D'autre part, nous pouvons savoir où est produite l'électricité et du coup suivre sa traçabilité.

Emma : Quelles sont les inconvénients et les avantages ?

Laurence : L'électricité est un peu plus chère mais je suis prête à payer ce prix puisque je veux soutenir ce type de coopérative mais il est vrai que je ne me chauffe pas à l'électricité. L'avantage certain pour moi, c'est le fait qu'Enercoop soit une SCIC dont je suis sociétaire (bien que ce ne soit pas obligatoire pour signer un contrat avec eux). Par conséquent, je participe et vote à l'Assemblée Générale chaque année et peux ainsi, à la fois, suivre les projets et aussi en soutenir. Par ailleurs, je suis heureuse, également, de rencontrer les jeunes qui ont fondé cette coopérative, tous compétents, militants et très convaincus, cela fait du bien dans le contexte actuel.

Emma : Es-tu engagée dans d'autres structures de ce type ?

Laurence : Oui, je fais partie d'une banque coopérative la NEF (2), adossée au Crédit Coopératif dont je suis sociétaire. Là, ce qui m'intéresse, c'est de savoir à quoi sert mon argent.

Emma : Merci Laurence, si tu me guides pour faire le dossier, je vais y adhérer.

 

(1) http://www.enercoop-languedoc.fr

(2) La Nef, banque éthique, transparente et fraternelle : https://lanef.com/