Ignoble stupidité de ces meurtres de masse, de démonstration, qui brisent les destinées de façon aveugle et aléatoire.Tristesse et rage contre cette violence inutile et ravageuse, faite pour apeurer, susciter la division et la haine et obéir à la folie de quelques-uns, sous couvert de la «volonté divine ».

Par Khan Did


Loin de nous diviser et de céder aux tentations d'escalade et de loi du talion, ce qui est le but recherché, la guerre totale, et en sus de la compassion que nous éprouvons tous, arrêtons-nous un moment pour réfléchir. Ce n'est pas avec le Patriot Act (cf attentats de Boston) ou toute loi sécuritaire (France, avril 2015), mais avec notre raison que nous pouvons espérer éviter les « répliques» des attentats. Ce monde est fou. Il est en guerre perpétuelle depuis qu'il est mondialisé, depuis que la vente des armes fait partie des fiertés nationales des pays industrialisés et du sacro-saint PIB (comme la drogue et les prostitutions), depuis qu'il prône non la complémentarité et la solidarité, mais la compétitivité et la concurrence (bien entendu « libre et non faussée » du TCE de 2005). Depuis que se jouent en Bourse le prix des matières premières alimentaires, le crédit des ménages, les retraites des classes inférieures par le biais des fonds vautours, que les multinationales ruinent l'environnement et la santé publique par leur frénésie de profit immédiat, que les libéraux entreprennent les « réformes courageuses » qui détruisent la protection sociale, les services publics, le droit du travail, créant des dettes injustifiables pour les états, et les faisant mourir d'austérité (cf la Grèce). C'est la guerre des riches contre les pauvres, du Nord contre le Sud, la guerre du profit de l'oligarchie contre les peuples.

 

C'est la schizophrénie des «démocraties»

 

« Les caisses de l’État sont vides »  et le peuple doit se saigner, les fraudeurs au chômage et au RSA doivent être pourchassés alors qu'on a fait cadeau de 90 milliards d'euros au Medef et que l'évasion fiscale en France s'élève à 60 milliards d'euros par an. La justice condamne en comparution immédiate le voleur de pommes et compose avec le délinquant en col blanc (cf Cahuzac, C. de Margeride, Amazon et Google…). Elle arrête au petit matin les futurs licenciés d'Air France mis au courant laconiquement après les 4 ans d'efforts qu’ils ont consentis pour « préserver l'emploi », parce qu'ils ont déchiré deux chemises (à 3 SMIC, il est vrai) et on entend les propos grossièrement méprisants de leur PDG au salaire stratosphérique.


C'est la schizophrénie de l'alliance avec les monarchies du Golfe qui financent Daesh et sont sourdes aux Droits de l'Homme. Celle des rapports avec la Turquie non admise dans l'UE, qui laisse passer le pétrole qui alimente Daesh et fait la guerre aux Peshmergas kurdes dont l'héroïque résistance au monstre permet qu'il soit quelque peu contrôlé. Celle de l'intervention franco-britannique en Libye qui a créé un chaos et une dissémination de l'arsenal de Kadhafi.
C'est celle qui fait que nous ne réagissons pas aux massacres perpétrés à Ankara (200 morts), à Beyrouth (44 morts), et ailleurs : inégalité jusque dans la mort. A cette schizophrénie qui est incompréhensible et angoissante pour les peuples répond la « paranoïa des terroristes » dixit Dounia Bouzar, responsable de la «dé-radicalisation» des jeunes revenant de Syrie au sein de l’assocciation CPDSI 1. Ils font œuvre pie en se débarrassant sans état d'âme des impurs sous-hommes qui empêchent le règne d'Allah.

 

Gardons-nous des va-t-en guerre et des récupérateurs


Fous d'Allah contre fous de Dieu, (in God et in Gold we trust) comme certains croisés de Béziers ou d'ailleurs, qui ne rêvent que de fermer les frontières, se débarrasser du Maure, du réfugié, du pauvre, de l'impie. Il n'y aura pas de fou gagnant. Nous sommes tous sur une planète finie (une des rares notions que nous a apportée la mondialisation libérale) et elle est malade. C'est à son chevet en urgence, tous ensemble et en premier lieu que nous devons nous pencher. L'écocide qui s'annonce sera accompli bien avant que le destin ait choisi entre les deux folies. Gardons-nous des va-t-en guerre et des récupérateurs politiques avides de maintenir le statu quo qui nous plombe (bonjour, les marches et manifestations pour la justice climatique pendant la COP 21 !). Battons-nous contre la folie, le désespoir, la vengeance, le profit destructeur, l'irrationalité, bâtissons déjà à notre échelle familiale, locale, régionale, la tolérance, la droiture, l'indépendance, la vraie démocratie et le «buen vivir».

 

•    Le CPDSI est le Centre de prévention des dérives sectaires liées à l'Islam, mandaté depuis 2015 par le ministère de l'Intérieur comme cellule mobile d'intervention sur toute la France.