Le deuxième tour des élections présidentielles 2017 dans l'Hérault et dans l'ex Languedoc Roussillon est marqué par une inversion de tendance entre les votes Macron et Le Pen.

Dans les 4 départements de la façade méditerranéenne Macron arrive systématiquement en tête au deuxième tour alors que M. Le Pen était systématiquement en tête au premier.

Par Didier

Dans les Pyrénées Orientales : Macron (52,88%), Le Pen (47,12%) Dans l'Aude : Macron (55,34%), Le Pen (44,66%) Dans l'Hérault : Macron (59,62%), Le Pen ((40,78%) Dans le Gard : Macron (54,80%), Le Pen (45,20%)

V6lignedeforce1Si Macron passe en tête dans tous ces départements il est important de noter l'évolution en termes de suffrages pour le FN puisque Le Pen progresse au-delà de l'apport théorique de Dupont Aignan et Boutin.


Dans les Pyrénées Orientales : plus 26 544 suffrages et plus 17,05 % Dans l'Aude : plus 20 857 suffrages et plus 16,40 % Dans l'Hérault : plus 54 055 suffrages et plus 15,08 % Dans le Gard : plus 37 786 suffrages et plus 15,90 %


L'autre fait notable sur ces mêmes départements, entre les deux tours, est l'augmentation du vote blanc et nul et de l'abstention.
Dans les Pyrénées Orientales : plus 11,04 % Dans l'Aude : plus 11,28 % Dans l'Hérault : plus 12,29 % Dans le Gard : plus 12, 10 %


Pour terminer, si dans l'Hérault, M. Le Pen ne gagne dans aucunes villes significatives (mis à part Agde), elle vire systématiquement en tête dans tous les villages du littoral et de la plaine languedocienne (entre 45 et 60 %). La tendance s'inverse vers les Piémonts Héraultais où il existe de franches zones de résistances comme dans les vallées de St Pons de Thomières et Bédarieux