Le 19 mai, la compagnie Là-bas Théâtre nous a conviés à cette promenade : « des villes dans la ville ».

par Khan Did

Elle était réalisée par Denise Barreiros avec les enfants de l'école Gaveau-Macé, du lycée Henri IV et trois comédiens de la compagnie, en association avec le collectif de quartier Nabuchodonosor.C'est dans le cadre du projet culturel et éducatif pluriannuel Parcours, financé par la DRAC (Direction Régionale de l'Art et de la Culture), le CGET (Commissariat Général à l'Egalité des Territoires et la CABM (Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée) que s'inscrivait cette démarche.

Les thèmes étaient la ville, l'histoire, et les parapluies.

Les textes étaient de Paul Eluard et Georges Pérec, dits par les enfants dans une cour intérieure, rue Pélisson, et devant un magasin dit « du temps à perdre », et de Pierre Astrié. Un arrêt au bas de la rue de la Citadelle où, autour d'une échelle, les lycéens évoquaient les philosophes antiques, une petite chorale lycéenne dans une placette sur la rue de l'Argenterie puis l'aboutissement dans l'ilot des Chaudronniers où les trois comédiens, montés sur leur échelle et ouvrant leurs parapluies, s'interrogeaient sur la pensée orientale et la crainte de ce qui peut tomber du ciel.balade2

Le défilé s'ornait de parapluies, décorés ou déshabillés, exposant leurs baleines et d'objets décoratifs aussi improbables que colorés.

Cette sympathique déambulation s'est conclue au Barnabu, bar associatif d'animation du quartier Saint Jacques.

Merci, Là-bas Théâtre, et les écoliers et lycéens, de faire revivre ce centre-ville quelque peu tristounet autrement que par des peintures et des projets immobiliers de luxe...