Même pour une bête chronique de cinema le JDB ne peut s'empêcher de débiter les âneries comme on débite le gros rouge pendant la Feria. Le film « Favelas » fleure bon le navet farci aux poncifs si l'on en juge par la bande annonce.

pixote

 

Désolé, je ne perdrai pas deux heures et mon argent pour voir ça au cinema ! Quant aux considérations sur le Brésil... Le Brésil d'aujourd'hui est effectivement secoué par des manifestations, la jeunesse ne se contente plus de promesses du genre :« du pain et des jeux ».

Le PT, même s'il se nomme le Parti des Travailleurs, serait plutôt à rapprocher de notre PS que de l'extrême gauche. L'ensemble de la classe politique brésilienne est plongé dans le scandale de corruption qui implique en premier lieu la compagnie pétrolière Petrobras. « La plus grande affaire de corruption de l'histoire de la république... » restera sans doute au compte du président populiste Fernando Collor De Mello, destitué de ses fonctions en 1992. Encore bravo au JDB !

Question cinéma, je vous conseille le film de Hector Babenco, Pixote, la loi du plus faible. Peut-être le meilleur film brésilien sur les enfants des rues, qui reclasse «  la cité de dieu » au rang des superproductions Hollywoodiennes.