Bouquins

Dans son livre, Hervé Kempf - journaliste et écrivain - analyse la situation de notre monde et en tire une conclusion : « la fin de l'Occident ». Mais il délivre ensuite un message plus optimiste, à condition que l'on arrive à la « grande convergence », expression que l'on aura à développer...

Par Jean-François Gaudoneix

Qui est Rosa la rouge ? C'est Rosa Luxemburg : ce nom résonne et renvoie l'écho d'une époque où socialisme et capitalisme se font face.

Par M.R.V

Cornelius Castoriadis, mort en 1997, était à la fois économiste, philosophe et psychanalyste. Il a été directeur à la Direction des études de croissance, des statistiques et des comptes nationaux à l'OCDE.

par JF Gaudoneix

Michel Piquemal, né à Béziers, est un auteur pour la jeunesse, avec plus de 200 titres publiés à ce jour. Mais en 2005, excédé par le cynisme de notre classe politique, il publie aux Éditions Mille et une nuits un pamphlet terriblement décapant dénonçant l’ultralibéralisme triomphant. 

Par Jean-François Gaudoneix

Cet article ne se veut pas un résumé du livre de Laurent Mauduit, journaliste d'investigation, cofondateur de Médiapart : le livre est trop dense, très documenté.

par Jean-François Gaudoneix,

Le dernier livre de Paul Jorion Le dernier qui s'en va éteint la lumière, doublé d'un autre titre plus explicite et plus inquiétant "Essai sur l'extinction de l'humanité" (mars 2016) rencontre un succès de librairie : il est déjà en réimpression...

Par Jean-François Gaudoneix

Cette œuvre est moins connu que son célébrissime Le meilleur des mondes mais elle n'en reste pas moins d'une cruelle actualité. Dans ce récit romanesque, l'auteur anglo-saxon explore un monde déshumanisé (une partie du monde au moins) après un terrible accident nucléaire.
par DGRojoyVerde

Même si on comprend aisément que l’Académie du Prix Goncourt ait décerné le prix du premier roman à cette fiction, courte, incisive, ironique, on reste perplexe quant au traitement du sujet.

par DGRojoyVerde

"Le corps d'exception les artifices du pouvoir colonial et la destruction de la vie", par Sidi Mohammed Barkat aux Editions Amsterdam. Aborder aussi précisément, parfois jusqu'à l'âpreté, un thème toujours aussi complexe en une centaine de pages est une vraie gageure.

Par DGRojoyVerde

Le Dernier tabou, les "harkis" restés en Algérie après l'indépendance, Pierre Daum

Le journaliste Pierre Daum, dont on peut lire un entretien dans le numéro de mars d'En vie à Béziers, était avec l'historien Alain Ruscio et Jacques Cros, un ancien appelé biterrois, l'invité du Réseau Citoyen Solidaire de Béziers le jeudi 21 mai, à l'occasion de la sortie du Dernier tabou, les "harkis" restés en Algérie après l'indépendance.

Par M.V.

« Marine Le Pen prise aux mots, décryptage du nouveau discours frontiste », par Cécile Alduy et Stéphane Wahnich.

A la fin des années 1990, dans un article du Monde titré « La France moisie », Philippe Sollers pointait la xénophobie latente présente (déjà!) dans l'opinion française. Aujourd'hui, la moisissure est encore bien incrustée, si l'on en croit un récent sondage, qui vient de révéler que 55% des Français sont opposés à un assouplissement des conditions d’octroi du statut de réfugié aux migrants, notamment syriens.

Par Sunzi

Pour un protectionnisme écologique et social, Par Aurélien Bernier, Michel Marchand et le Mouvement politique d’éducation populaire ÉDITIONS MILLE ET UNE NUITS

Paul Jorion est titulaire d’une chaire à l’Université de Bruxelles. Il est également chroniqueur au Monde-Économie et fait partie du groupe de réflexion sur l’économie positive dirigé par Jacques Attali. Il est diplômé en sociologie et en anthropologie sociale.

Commentaire sur le livre de Suzana Dukic publié aux éditions Trabucaire, L'immigration en Languedoc-Roussillon du XIXème siècle à nos jours.

La naissance du fascisme contre les Lumières et les droits de l'Homme ? Dans son livre : « Ni gauche ni droite, l'idéologie fasciste en France » chez Folio Histoire, l'historien Israélien Zeev Sternhell pense que la France a un lien spécial avec le fascisme.

À tous ceux qui comme moi s'emballent sur les destriers blancs de la laïcité, sans au préalable reconsidérer l'anecdote du "poisson du vendredi" dans les cantines scolaires, je conseille cet ouvrage. Rafraichissant. Dieu et l'Etat, de Bakounine

Jésus La Caille et L'Homme Traqué aux éditions Albin Michel, deux polars sortis tout droit du Paris qui poisse. Pigalle, les halles... Voyous, prostituées. La mauvaise vie en somme. 1914 pour « Jésus la Caille » et 1922 pour « L'homme traqué ». À dépoussiérer d'urgence.

Critique de la critique sur le dernier roman de Houellebecq.

Quelques mois après sa sortie remarquée, Soumission appelle une petite analyse à froid, au calme, armé d'une petite verveine et d'une bonne pipe.

Par Vincent Sardon, édition L'association. Un ouvrage indispensable à tous ceux qui s'en tamponnent...

Par Goscinny et Uderzo aux éditions Hachette. La rédaction conseille chaudement la lecture ou la relecture de ce classique de la littérature française. Toute ressemblance de l'immonde Tullius Detritus avec une personne existante ne saurait être fortuite.