Les réseaux radicaux de Robert Ménard.
Une enquête signée Marine Turchi publiée le 15 février 2015. Ce reportage sur Béziers en deux volets est le fruit d'un suivi de plusieurs mois : un reportage d'une semaine en novembre et des entretiens téléphoniques en décembre et janvier.

« Le maire de Béziers s'affiche au-dessus des partis et refuse l'étiquette d'extrême droite. Pourtant son réseau est clairement ancré à la droite extrême : identitaires placés dans son cabinet ou venus travailler avec la ville, invités ultra-réactionnaires pour « libérer la parole » à Béziers, tournée de conférences à l'extrême droite. »


Vous voulez connaître la suite ?
CLIQUEZ ICI