Billets d'humeur

Suite à la rupture d'un barrage, une coulée de boue chargée de plomb, d'arsenic ... L'eau du fleuve « Rio Doce » est impropre à la consommation, à l'irrigation, la faune a totalement disparu. Pour la société minière Vale-Samarco, responsable du désastre, une stratégie s'impose : mettre ça sur le dos de la femme de ménage.

Par Daniel

Mourinho quitte Chelsea, Guardiola le Bayern, Ménard va rejoindre Marine. A l'instar des célébrités du ballon rond, Mourinho à Chelsea, Guardiola à Munich, et pendant un mercato d'hiver qui s'annonce haletant, le célèbre Baron Noir vient de proposer ses services pour coacher Marine le Pen pour les présidentielles de 2017.

Par Didier

L'ami Gaudoneix (1) évoque dans son billet d'humeur le vide du Journal Municipal au gui l'an neuf. Je voudrais ici me faire l'avocat du diable qui, comme tout chrétien, avait le droit d'user de la trêve de Noël pour faire repentance et bombance, et suspendre ses activités de scribouillard le temps de communier et de faire amende honorable.
Par M.V.

Sidérant, le numéro 26 du JDB ! Il a un grand mérite : il se lit vite, très vite ! Il a un grand défaut : il n'y a rien, rien et rien... On dénombre 4 articles, dont l'édito. Le mot article est même exagéré pour les écrits du JDB.

Par Jean-François Gaudoneix

Voilà le genre d’information que les Biterrois peuvent lire sur les panneaux de la ville

Par Jean-François Gaudoneix

Depuis que Béziers est passée à « l’ère Ménard », de nombreuses instances institutionnelles sont contre lui. Ça a commencé avec la guerre contre l’Agglo. Le pauvre président Lacas se voit régulièrement malmener dans les colonnes du JDB, toujours avec la finesse qui caractérise le bulletin municipal.

Par Jean-François Gaudoneix

Marché de la Dévèze, vous reprendrez bien une tranche de vie?
par Eva D.

C'est maintenant une habitude : à chaque fois qu'il passe sur les plateaux télés, le baron noir démasque en live un complot ourdi par l'anti France. Le 29 octobre sur France 2, ce n'est ni plus ni moins qu’une cinquième colonne culinaire tentant d'anéantir la gastronomie judéo-chrétienne, qui a été repérée dans près d'une vingtaine de kebabs de Béziers.

par Didier

Il fallait que j'écrive quelques lignes sur le «vendredi 13» dernier. « Vendredi 13 », je n'ai pas pu m'empêcher de tripper sur le raffinement morbide de ces enfoirés. Avant Béziers, j'étais « photographe-reporter d'images ». Pour la presse musicale. Le genre de taf que l'on choisit parce qu'on aime le Rock, la nuit, les clubs et les hiboux.

Par Daniel

LE SAVIEZ-VOUS ?

Par Daniel

Le 29 octobre dernier, s'est produit un évènement extrêmement rare dans un tribunal français : un avocat a tiré sur son bâtonnier et s'est ensuite donné la mort.

par Khan Did

Aujourd’hui, la « mode » pour la municipalité, ce sont les affiches vieillottes des férias d’antan. On cherche à draguer l’électorat de la population vieillissante, tout en flattant l’égo blessé du Biterrois.

Par Ursula

Il est intolérable que, pour cette activité militante qui les réunit, trois citoyens soient désignés à la vindicte populaire, photos, montages, noms, prénoms, captures d'écrans et rapprochements hasardeux et malveillants à l'appui, sous l'étiquette de « militants de la haine » par le journal municipal dirigé par son rédacteur en chef.

Par Khan Did

Béziers, terre de mission de saint Ménard apôtre du christ'nanisme municipal. Au moment où l'église catholique et chrétienne appelle ses fidèles à accueillir des réfugiés et des migrants partout dans le monde, le chrétien dissident et schismatique saint Ménard bascule vers l’hérésie en créant sa propre église : le christ'nanisme municipal.

Par Didier

Loin d’être le journal de tous les Biterrois, le journal de Béziers n'est que l'outil de propagande de la municipalité FN de Béziers.
 C'était déjà insupportable, et indigeste ! Nous ne pouvons accepter, en plus, que le torchon municipal soit un outil public de délation et de calomnie !

Par Didier