Billets d'humeur

L'édito du JDB n°53 était consacré à l'école, ou plutôt, « à toutes les écoles ». Il y a déjà là un problème, le maire, l'élu républicain, ne voit dans l'école publique qu'une école parmi les autres. Plus grave, il met en cause l'école de la république, « classes surchargées, programmes scolaires insuffisamment centrés sur les fondamentaux... », pour ensuite faire de la pub pour la création d'une école hors contrat à Béziers.

De Jean-François Gaudoneix

Voici un florilège de titres que vous avez pu voir dans le Journal de Béziers n°54. S'ils vous ont échappé, vous n'avez rien perdu. On croyait avoir lu le pire, mais non, le JDB peut aller jusque dans le caniveau !

De Jean-François Gaudoneix

 

En couverture

33assassinepatrimoine

Il est toujours, mais surtout en ce moment, réconfortant d'évoquer les mânes du grand Boris Vian, pacifiste, anarchiste et musicien de jazz où il excellait avec sa « trompinette » qu'il associait au paradis.

Par Khan Did

Qu'il est doux et éblouissant d'arpenter les sentes et chemins autour de Béziers pendant les 4 saisons de la Nature. En ce moment, les amandiers lancent fièrement leurs fusées blanches contre le ciel, les talus sont illuminés par les fleurettes blanches et jaunes que la pluie a généreusement fait pousser, la neige des fleurs de moutarde envahit la vigne, laissant espérer que la pression pesticide se relâche un peu. Les asperges nouvelles dardent leurs pousses en direction du promeneur-cueilleur.

par Khan Did

Singuliers vœux que ceux de la droite extrême et de l'extrême droite pour 2017. Fillon nous propose, aux dires de ses lieutenants, "de la sueur et des larmes.

Par Didier,

Pour que l'on parle de lui, Ménard n'hésite pas à dire n'importe quoi. Et bien, grâce à ce « n'importe quoi », « notre » maire vient d'être affublé d'une distinction qui n'a pas de quoi réjouir les citoyens biterrois : il a obtenu le grand prix du menteur politique 2016... Quelques exemples concernant les pauvres de Béziers.

Par JF Gaudoneix,

 

Dans une sorte d'apéro tapas de ce que pourrait être le second tour de la Présidentielle à venir, droite extrême et extrême-droite rivalisent sur la question de la prévention du sida. À Béziers le Baron noir ne s'est pas contenté de boycotter les affiches du Ministère de la santé, il les a remplacées!

Par Didier,

C'est un appel urgent que nous lance aujourd'hui Yannis Youlountas, que nous avions reçu en 2014 lors d'une projection de son film « Je lutte, donc je suis ». Ce philosophe, cinéaste, poète, résistant est très impliqué dans la défense du petit pays meurtri et rebelle, singulièrement dans le quartier d'Exarchéia à Athènes.

par Khan Did

Ce n'est pas vraiment nouveau (édité par Gigamic en 2015), et loin s'en faut en tout cas pour ce qui est du principe de base, mais ce jeu dit « de société » et qu'on vous recommande « dès 8 ans » vaut son pesant de cacahuètes, pas très fraiches on vous l'avoue.

Par Clo

Ce qui est obscène, ce n'est pas une campagne anti migrants placardée dans toute la ville. Ce qui est obscène, c'est que les promoteurs d'une affiche qui veut dire aux réfugiés de ne pas avoir peur et qu'ils peuvent être accueillis, se heurtent à un refus massif des principales agences de publicité du biterrois, qui ont peur, de qui ? de quoi ?

Par Clo,

Ami-e lectrice, lecteur je m'adresse à toi non pas solennellement mais bien sous la forme d'une invitation.

par DGRojoyVerde,

Par Khan Did,

C'était une maison verte, adossée à la colline... Il y aura 3 ans, le 18 novembre, la Villa des enfants était définitivement fermée par la municipalité Couderc. Et cette année, le bâtiment est mis en vente par la municipalité Ménard.

Par Eva D.