Qu'il est doux et éblouissant d'arpenter les sentes et chemins autour de Béziers pendant les 4 saisons de la Nature. En ce moment, les amandiers lancent fièrement leurs fusées blanches contre le ciel, les talus sont illuminés par les fleurettes blanches et jaunes que la pluie a généreusement fait pousser, la neige des fleurs de moutarde envahit la vigne, laissant espérer que la pression pesticide se relâche un peu. Les asperges nouvelles dardent leurs pousses en direction du promeneur-cueilleur.

par Khan Did

Que de générosité dans ce don universel et quelle alternative aux affres sociétales qui nous sont promises et infligées !

Et oui, mais l'Homme habite cette beauté, en profite et la souille en retour.
Dans tous les fossés, sont déversés des déchets de toute sorte, du pneu à la machine à laver, les jouets, débris de Mac Do, sièges de voiture, sacs plastiques en tout genre, bouteilles vides, pots de yaourt, emballages de « Confipote » avec leur paille, ce qui montre bien que l'éducation civique démarre très tôt dans la vie...

Ce que les gens jettent dans les fossés et sur la voie publique est censé être voué à disparaître, sûrement.

Gâchis irresponsable témoignant de l'infantilisme sociétal. On arrêtera quand tous les fossés déborderont, quand tous les océans seront recouverts. Ce qui est à l'échelon individuel la même démarche, bien que pour d'autres raisons, que celle des foreurs, miniers, pétroliers et extractivistes en tous genres qui démoliront jusqu'au dernier tous les écosystèmes résiduels forestiers ou marins, et nous avec, pour le plus grand succès des multinationales du CAC 40.
Vive notre beau système ultra-libéral financiarisé car TINA (il n'y a pas d'alternative), vive l'Anthropocène, et tant pis pour l'Ecocide, nul tribunal international ne sera plus présent pour juger ce crime.