Singuliers vœux que ceux de la droite extrême et de l'extrême droite pour 2017. Fillon nous propose, aux dires de ses lieutenants, "de la sueur et des larmes.

Par Didier,

Il se rigidifie dans une posture machiste de celui qui ne va rien lâcher. Pas sûr qu'au final cela fasse rêver autre chose que les convaincus de la primaire de la droite. Histoire de nous faire rêver davantage, notre célébrité locale, le baron noir, propose la congélation et la mise en fourrière dans son Béziers à lui perso.

Vendredi 13 janvier 2017, (histoire de porter chance aux présents pour l'année à venir), par un froid sibérien qui glace même les adeptes et le conseil municipal, sur la place de la citadelle balayée par le vent du nord, le baron noir adresse, en plein air, des vœux plein de promesses aux biterrois.

Acte 1 : Le baron noir aurait pu adresser les vœux depuis les fenêtres de son appartement sis place de la citadelle. Un discours depuis son balcon, sur sa place, dans son Béziers. Mais non il a opté pour un discours près du peuple sur une estrade, sur la place. Résultat du choix, toute la journée de vendredi les policiers municipaux ont alimenté la fourrière de dizaines de véhicules saisis sur les parkings de surface de la citadelle et de l'hyper centre-ville. Des milliers de personnes étaient sans doute attendues, il en viendra 300.


Mettre en fourrière les véhicules de ceux qui viennent travailler ou qui résident dans les environs, l'attention est délicate et apte à sauver le centre-ville !
Mettre en fourrière des véhicules le jour d'une cérémonie de vœux, l'attention est délicate, les biterrois concernés, obligés de récupérer leur voiture à la fourrière ont dû apprécier !


Geler toute activité urbaine dans la perspective d'un discours très écourté, les commerçants courtisés ont dû apprécier !

4AfeudartificeActe 2 : Victime du froid sibérien lui aussi, le baron noir bâcle un discours centré comme à l'accoutumée sur sa propre personne.
Congeler ses fans le jour d'une cérémonie de vœux dans le cadre d'une année électorale c'est sans doute le moyen de conserver ses électeurs !


Acte 3 : Après le petit discours, un feu d'artifice et la lyre biterroise sont censés faire commencer l'année 2017 en fanfare.
Les présents ont dû apprécier le symbole d'avenir d'une fanfare qui a 150 ans, mais le baron noir c'est bien connu a plutôt tendance à regarder le rétroviseur que la ligne d'horizon !


Acte 4 : Pour éviter d'éliminer son électorat prématurément, le baron noir sert après le feu d'artifice un vin chaud dans tous les bars environnants qui bordent la place.


Fallait-il être blanc et de culture judéo chrétienne pour en bénéficier ? Le vin chaud a-t-il été servi par charité aux SDF ou aux migrants de passage ? Nous vous laissons imaginer.


Au final, le baron noir est le seul maire de France qui confonde le 14 juillet et le 13 janvier. Ce n'est pas forcément bon signe pour quelqu'un qui rêve d'un destin national.
A la veille d'élections importantes les biterrois devraient se méfier !