Mourinho quitte Chelsea, Guardiola le Bayern, Ménard va rejoindre Marine. A l'instar des célébrités du ballon rond, Mourinho à Chelsea, Guardiola à Munich, et pendant un mercato d'hiver qui s'annonce haletant, le célèbre Baron Noir vient de proposer ses services pour coacher Marine le Pen pour les présidentielles de 2017.

Par Didier

A l’instar des célébrités du ballon rond, Mourinho à Chelsea, Guardiola à Munich, et pendant un mercato d’hiver qui s’annonce haletant, le célèbre BARON NOIR vient de proposer ses services pour coacher Marine le Pen pour les présidentielles de 2017. La démarche peut paraître surprenante car en général les entraîneurs sont sollicités et pas forcément autoproclamés.

Mais avec le Baron Noir, il faut s’y habituer, tout est effet d’annonce. Le grand communicant, faut comprendre, il dit à l’avance ce qu’il veut, histoire d’être sûr que l’autre l’entende. Le Baron Noir a donc réfléchi à la défaite du Front National aux élections régionales de décembre 2015, il en a déjà tiré les leçons et il veut en faire profiter sa chef Marine, qui en tant que femme est bien sûr trop conne pour penser toute seule s’il ne le fait pas à sa place. Le Napoléon de la mairie de Béziers tiendrait donc là sa bataille d’Austerlitz.


La stratégie est simple : refaire ce qui fait un tabac à Béziers quand il libère la parole de la droite et de l’extrême droite dans le cadre des célèbres conférences payées par le contribuable, faire venir le ban et l’arrière-ban des fachos et des ringards de l’hexagone. Ceux qui douteraient de la profondeur de la pensée universelle des Zemmour et autres De Villiers peuvent consulter les reportages de Maurane Bob sur ce site.

 

 

Réunir dans un nouveau grand rassemblement bleu outremer tout ce qui se fait de mieux dans la fachosphère, il fallait y penser !

 


Le plus dur sera sans doute de concilier tous les égos de ces théoriciens qui en général brillent par leur esprit de tolérance et d’ouverture. Au moment où la fille vient à peine de se débarrasser du père, il n’est pas sûr qu’elle apprécie ! Nous, à Béziers, on est d’accord pour donner le Baron Noir à Marine, même que si elle ne veut pas nous le rendre, on ne dira rien. On est aussi d’accord pour que le Baron Noir dépense son trop plein d’énergie à coaliser toute la fachosphère. Il nous oubliera sur la ville et on ne vivra plus au rythme trépidant des deux buzzs hebdomadaires. Au cas où Marine refuserait la proposition du Napoléon Biterrois, devinant sans doute là son côté Iznogoud (être calife à la place du calife), nous proposons au grand stratège municipal de postuler au poste laissé vacant par Guardiola au Bayern de Munich : un de ses copains y a commencé sa carrière politique, avec la suite et le succès que l’on connaît.