Comme beaucoup d'autres, le 7 janvier, je suis devenu Charlie. Deux sombres crétins, armés de Kalachs, ont eu raison de moi. Cabu, Wolinski, d'autres, étaient tombés sous les balles. Dessoudés pour des crobards. Stop ! Arrêtez le monde. C'est ici que je descends.

... Édition spéciale... Info en boucle... cerveau en stand-by...
#Je suis charlie... Fonctions vitales : stables...

 

Des armes de guerre au cœur de Paris. Kalachnikov. Citrôën C3 ? Heureusement, il y a une police ! Sinon c'est sûr, ils seraient arrivés là en T34. J'ai du mal avec la tête. La gueule de bois sans doute. J'y suis. Les flics sont en guerre contre la drogue, pas contre les fusils d'assaut. C'est pour ça. Je me dis qu'il y a des pétards qui tuent plus sûrement que d'autres. Qu'il faudrait revoir les priorités.

#Je suis Charlie... à mesure il me tape sur le système, ce logo à la noix.

#Je suis Sarko. l'UMP nous parle. Je touche le fond. Je pense, donc je ne suis pas Charlie.

Je suis né polak, à Varsovie. Je suis allé à la communale dans le 19. Puis au C.E.S Pailleron, dans les préfas, après qu'il a cramé. Avenue Simon Bolivar. J'ai appris que les flingues ça ne valait rien pour buter les idées. Que pour ça, il fallait d'autres idées, des neuves. Faut croire que l'info circule mal, ce n'est pas arrivé jusqu'à la famille Kouachi. Ça va bien l'école ou quoi ? Et toi, bien ou quoi ?

#Je suis qui déjà ? Charlie ou quoi ? On se retrouve après une page de publicité.

 

logos charlie

 

C'est un complot ! Cocktail Molotov. Kalachnikov. Un coup des Russes. Ça fait pas un pli. Peut-être même le KGB. Poutine enfoiré ! #J'arrête les siestes devant la télé.

Cabu, Wolinski... Reiser, Cavanna, Choron. Je l'ai déjà vu raide Charlie. Ça fait un bail et je me souviens encore des funérailles. Puis je l'ai racheté. Ressuscité. Et je me suis dit que j'avais changé, que ses vannes ne me faisaient plus marrer. (1)

J'ai lu que je n'étais pas le seul à douter. Je vous conseille l'article d'Olivier Cyran (2): « Charlie-Hebdo », pas raciste ? Si vous le dites...Pour vous faire une idée.

La messe bat son plein. #Je suis Valls. #Je suis François. #Je suis Gazaouie (Désolé, une coquille sans doute, j'ai cru voir Netanyahou sur la photo, au défilé). #Je suis flic. Les gendarmes rentrent dans leurs casernes sous les ovations du public en délire. #Je suis Rémi. Promis juré, les grenades sur les écolos c'est fini. Bref. Tout baigne ! #Ils sont Charlie.

J'attends demain, mercredi. J'irai au kiosque acheter Charlie. M'abonner, parce que sous la menace ils n'ont pas fléchi. C'est ma manière d'être Charlie. Si d'aventure, un trou du cul cherchait entre ces lignes un truc du genre : « ils l'ont bien cherché », je l'enverrai chaleureusement se faire ramoner.

 

(1) Lien INA

(2) Lien Article 11