Imprimer 

Didier vous l'avait dit en mars – mais n'en parlez pas aux Restos du Cœur- deux vierges en bronze du patrimoine biterrois, l'une à Saint Jacques, l'autre à Saint Nazaire, ont été luxueusement dorées à l'or fin par not' bon et pieux maire, suivant sa fameuse devise et feuille de route : « Le luxe revient à Béziers ».

Par Khan Did

28viergedoreeC'est vrai que c'est bien visible, clinquant, d'un goût exquis, chacun sait qu'une statue en or, c'est tellement plus beau qu'une en bronze, ça en jette... C'est aussi tellement conforme à la loi de séparation de l'Église et de l'État, encore en vigueur, et enfin tellement impératif pour la santé de la cité sinistrée, comme la Grande Roue, les interminables travaux sur Jean-Jaurès, le repavage de la Madeleine, entièrement minéral, supprimant les massifs végétaux qui faisaient un peu prolo. Nous n'avons pas trouvé trace de cette décision dans les actes des conseils municipaux de Béziers. Qui a bien pu prendre cette décision en loucedé, pour la modique somme de 10 000€ par statue, d'après un conseiller municipal, dans la 4ème ville la plus pauvre de France, mais dont la richesse sera assurée à nouveau, on y croit fort, par l'afflux des riches et prodigues touristes venant admirer la grande roue et les deux vierges d'or du Maire.