Cette rubrique est issue de l'émission radio mensuelle d'EVAB que vous pouvez écouter en podcast sur RPH (Radio Pays d'Hérault). Amis antiracistes et antifascistes de Béziers et du Trocadéro, Bonjour !

Par Didier

3lesaventuresdubaron2


Une sorte d'hydre à deux têtes, une sorte de docteur Jekyll et madame Hyde de la politique règne sur la ville. Pour respecter l'anonymat de madame Hyde et du docteur Jekyll, pour éviter de les désigner à la vindicte populaire, nous les appellerons Robert et Emmanuelle. Robert et Emmanuelle se sont fait élire sur un programme de rupture et de droiture, il faut dire qu'ils avaient en face d'eux des bandits de grands chemins que, pour des raisons d'anonymat, nous appellerons Raymond et Élie. Pour Robert et Emmanuelle, Raymond et Élie auraient pour l'essentiel : rendu hommage à des factieux de l'OAS, empêché les enfants Roms d'être scolarisés, laissé tomber l'ASBH en Pro D 2... En général, pour docteur Jekyll et madame Hyde, tous les opposants politiques sont des antéchrists qui ne pensent qu'à dépenser l'argent des contribuables. Eux non, ils sont juste là pour servir la patrie en premier et leur Béziers à eux perso en second. Alors, Robert et Emmanuelle sont-ils des chevaliers blancs marials ?

qui paiera avec notre argent près d'un million d'euros pour financer la future attraction internationale


Ce n'est pas si sûr, revisitons leurs réalisations. Au tout début, Robert et Emmanuelle ont sauvé les Nouvelles Galeries parce qu'elles sont de l'autre côté des allées Paul Riquet, en face de leur immeuble. C'est très pratique pour faire ses courses, sinon c'est Garibaldi, dans le quartier ARABE. Franchement vous imaginez Robert et Emmanuelle dire : » SALAM ! « la main sur le cœur dans un kebab. Peu après Robert a refait l'éclairage des allées Paul Riquet pour traquer les déjections canines,. Pour marcher la nuit, c'est rassurant et pratique. Et puis franchement quand on déménage de la Devèze aux allées Paul Riquet, ce n'est pas pour marcher sur une merde de chien ! Déménager sur les allées, c'est l'effort de toute une vie. A Béziers loger sur les allées à 50 ans c'est comme avoir une rolex pour Sarko ! Ensuite Robert a racheté l'ancienne Chambre de Commerce et d'Industrie à 200 mètres de chez lui pour y loger ses copains Parisiens qui viennent régulièrement libérer la parole à Béziers. Parce que c'est bien connu la parole du maire est totalement entravée localement, ce pauvre garçon est d'ailleurs obligé de louer des sucettes publicitaires pour s'exprimer !


7granderoue1Illico presto Robert a racheté le bar de la Comédie pour y faire des apéros avec tous ceux qui comme lui osent une droite sur la joue gauche des droits de l'hommiste, des féministes et des gauchistes ! En suivant, Robert a projeté, tout l'été, des images sur la façade du théâtre municipal pour sa fille et ses copines, sa fille elle voulait, "bécassine", mais Emmanuelle trouvait que ça faisait trop peuple, trop rural, du coup on a eu droit à un spectacle pseudo historique. Dans la foulée Robert a supprimé le parking de surface de la place Jean Jaurès sous ses fenêtres parce que le matin les Biterrois qui partent travailler faisaient claquer leurs portières, ça réveillait sa femme. Sur la même place Jean Jaurès, Robert a tout refait parce qu'il y avait une foire par an. La foire c'est bruyant, il y a même des abrutis qui faisaient la foire sous ses fenêtres. Certains des abrutis profitaient même des manèges pour essayer de voir comment son appartement était arrangé. Toujours sur la place Jean Jaurès, Robert a fait un très grand miroir d'eau pour rafraîchir son devant de fenêtre pendant les heures chaudes de l'été. Béziers l'été c'est dur parce qu'il fait très, très, très, chaud, surtout quand on est maire et qu'on réfléchit à la place de la population. Robert il a aussi fait déplacer la statue de Paul Riquet en face de chez lui, pour que Paul le regarde les yeux dans les yeux, histoire de voir qui c'est le plus grand constructeur à Béziers.


Emmanuelle de son côté a loué sa permanence politique en face de sa maison, parce que c'est très compliqué de marcher longtemps dans une ville éventrée par les travaux de son mari, surtout avec des talons aiguilles ou des escarpins ! Mais, amis de Béziers et du Trocadéro, la cerise sur le gâteau, c'est pour bientôt, dans les semaines qui viennent ! La nouvelle roue de Robert va être installée à 300 mètres de l'appartement présidentiel biterrois, sur le rond-point de la légion d'honneur, devant le plateau des poètes. Une roue comme celle que les Parisiens ne veulent plus, une roue où tu tournes en rond, comme un écureuil en cage. Pour financer le nouveau jouet de Robert, nous aurons :

  •  à ma droite, l'exploitant privé qui paiera une redevance de 400 euros par mois mais qui permettra aux touristes de voir du haut de la roue l'immeuble où habitent Robert et Emmanuelle. Les touristes pourront prendre des selfies et dire à leur retour de vacances << Regarde nous avons survolé l'appartement de Robert et Emmanuelle à Béziers >> , de quoi ramener du monde dans une ville sinistrée non ?
  •  à mon extrême droite, la municipalité, qui paiera avec notre argent près d'un million d'euros pour financer la future attraction internationale. Si l'on compare les 400 euros de redevance au million d'euros d'investissement, il faudra près d'un siècle pour éponger la mise de départ.
  • Ça fait cher la parade pour notre paon local, quand même, vous ne trouvez pas ? Amis antifascistes et antiracistes de Béziers et du Trocadéro...
Il n'y a de droiture que politique chez Robert et Emmanuelle, pour la droiture morale, zéro pointé! Vous en connaissez beaucoup des élus qui font refaire leur quartier aux frais des contribuables ?