Avec le titre : « un euro pour un sourire », le petit fascicule étalant trois photos de notre petit mairicule attirait l'attention sur une table du hall de la Maison des Associations de Béziers.

par Khan Did

"SOS Maaloula Chrétiens d'Orient" sollicitait, pour ce projet certes généreux mais complètement fléché et discriminant, les plus nombreuses victimes des épouvantables violences au Moyen Orient étant arabes et musulmanes. C'est tout le reflet de la politique clivante que nous vivons au quotidien dans SA ville. Citons une belle phrase ménardienne : « « Il est à l'honneur de MA ville d'aider plus pauvres qu'eux. Nous devons être solidaires et présents pour ce village ». Il manque juste le mot « encore ». En effet, les Biterrois sont pauvres, à l'exception de quelques uns. « Encore » plus pauvres qu'eux...

Ses anciens compatriotes de la Devèze apprécieront à sa juste valeur cette phrase charitable : le maire, après avoir fait fermer le centre social Arc-en-ciel qui assurait les occupations, vacances, aide aux devoirs, initiation culturelle et sportive des enfants de ce quartier particulièrement doté, assure, sans aucune concertation préalable bien sûr, la destruction du marché le plus célèbre, le plus coloré, le plus propice à se nourrir à bas prix du biterrois. A la place, un promoteur privé a bétonné des halles alimentaires couvertes, dont on connaît le succès en centre ville, et dont le prix dissuasif de l'emplacement empêchera maint commerçant, surtout les petits, de s'y installer et de continuer à vendre peu cher et donc favorisera la malbouffe dans les supermarchés. Charité chrétienne ne saurait mieux illustrer sa cohérence et sa pluralité...

Notbonmaire