Edito

Salut, les gens libres !

EINSTEINV

Depuis le numéro 22, pas mal de choses se sont passées : la mise sur pied, grâce à l'expertise de Radio Pays d'Hérault, d'une émission radio mensuelle, à écouter sur RPH le dernier dimanche du mois à midi, ou sur le site. Deux émissions ont été produites, publiques, dans les locaux de la Cosmopolithèque de Béziers, 1, place Garibaldi. La prochaine, même endroit, aura lieu le lundi 19 mars à 19h. Vos réactions seront les bienvenues.

Nous réfléchissons à poursuivre l'élargissement de nos supports journalistiques. L'AG s'est déroulée le 16 février à la Cosmopolithèque, qui nous a permis de retrouver certains d'entre vous, de renouer des liens, et de vous encourager à collaborer à notre journal, et à tout le moins à nous faire part de vos remarques et suggestions.

Lire la suite...

Dans le vif du sujet

Marine Le Pen et le Front National s'ancrent en France scrutin après scrutin et pourrait faire encore un score historique aux prochaines élections présidentielles et législatives.

par Robert Martin 

Il est loin le temps des années 1990 ou le F.N essayait péniblement d'implanter un syndicat croupion dans la police. Ces derniers mois, les mobilisations de policiers ont repris à plein poumons les slogans de la maison mère. Avec 66 % de la profession qui pourrait voter Le Pen en 2017 aux présidentielles et aux législatives, la greffe du F.N dans la police est réussie.

Par Didier,

Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme libéral et qui restent à des années lumières du dogme nationaliste. Pour ce numéro d'EVAB, nous vous emmenons en Provence, plus précisément à Marseille découvrir un lieu unique qui regroupe un vidéoclub, un ciné-club et un bistrot. Ce lieu c'est le Videodrome2.

Par Didier,

L'idée n'est pas nouvelle, paraît pleine de bon sens: un versement d'argent mensuel à tout citoyen de sa naissance à sa mort. A l'heure où il faut remercier les patrons de créer des emplois, s'interroger sur un revenu de base est une démarche qui peut paraître originale, décalée.

Par Clairette

De 450 euros à 6 000 euros, le seuil du revenu de base varie selon les auteurs, les courants. Certains se veulent pragmatiques, d'autres y voient une possibilité de redéfinir les rapports sociaux. Du Medef aux marxistes, le revenu de base ne revêt pas les mêmes objectifs. Tentons de défricher des conceptions parfois totalement opposées. RSA amélioré, conditionnel, un revenu de base au rabais (1)? Pour des auteurs classés à droite, le revenu de base permet une simplification fiscale des aides pour les plus démunis. En son temps, M. Friedman, penseur du néolibéralisme, l'avait évoqué.

En France, le Centre des Jeunes Dirigeants, think tank regroupant 3500 entrepreneurs, a intégré dans ses objectifs l'établissement d'une allocation universelle (2011).

Par Clairette

La pensée fasciste a toujours eu besoin d'un bouc émissaire. Traditionnellement les mêmes fascistes font endosser ce rôle aux Juifs. Pourtant depuis le 11 septembre, un nouvel adversaire est apparu : le musulman. Le bloc identitaire est en France le groupe fasciste le plus en pointe dans cette nouvelle orientation. Des soupes populaires au cochon, aux autocollants « contre la racaille tu n'es pas seul », le bloc identitaire développe une haine du musulman qui va bien au-­delà d'une aversion pour les Djihadistes.

Nous sommes arrivés au mi-mandat de Ménard, et il est peut-être temps de s'éloigner de son activisme propagandiste, de ses sorties médiatiques, de son coûteux budget de communication (« son » JDB, ses multiples campagnes d'affiches, ses invités qui distillent tous la même parole « libérée » (?)...) et d'analyser certaines de ses initiatives qui illustrent bien son orientation antisociale.

Par Jean-François Gaudoneix,

Pendant l’été, les instituts de sondage nous ont expliqué que la principale préoccupation des  membres de l'Union Européenne est l'immigration, devant les questions économiques et le chômage.

Par Abdelslam Gaudoneix

Marine Le Pen et le Front National s'encrent en France scrutin après scrutin et pourraient faire encore un score historique aux prochaines élections présidentielles et législatives en 2017. Face à cette perspective, il est plus que jamais nécessaire de rappeler l'histoire nauséabonde de l'extrême droite française, pour comprendre d'où elle vient et où elle veut nous conduire.

par R. Martin

« 33% des habitants de Béziers vivent sous le seuil de pauvreté. Un languedocien sur cinq considéré comme très pauvre » titrait il y a quelques mois le Midi libre. Face à ce constat amer, les 900 travailleurs sociaux du Conseil Départemental (1) sont de plus en démunis pour soutenir les populations défavorisées.

Par Clairette,

Nous ne cessons de faire le constat de la dérive idéologique et autoritaire dangereuse du maire de Béziers, même ses anciennes colistières le disent! Dans une interview fracassante parue dans Midi Libre le 18 novembre dernier, Valérie Gonthier ex conseillère municipale donne les raisons de sa démission.

Par Didier

Dans un de nos articles précédents, nous pointions les chiffres vrais d'un Béziers en déshérence économique et sociale. Robert Ménard dans son créneau propagandiste essaie de camoufler cette réalité acerbe, soit en occultant volontairement des faits, soit en les maquillant de sorte que la situation lui soit favorable.

Par DGRojoyVerde,

Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme libéral et qui restent à des années lumières du dogme nationaliste. Pour ce numéro d'EVAB nous allons découvrir une expérience de vente en circuit court qui est au carrefour de plusieurs pratiques, direction Bretteville-sur-Odon près de Rouen.

Par Didier

Les chiffres font froid dans le dos (1). Bien sûr, l'INSEE a modifié en 2012 sa définition du seuil de pauvreté : de 50 % du revenu médian (50 % gagnent plus, 50 % gagnent moins) soit 800 euros mensuels approximativement, il est passé à 60 %, soit 1000 euros.
Par Khan Did,

Les salariés des services municipaux biterrois se sont mobilisés ces dernières semaines au travers de deux rassemblements sous les fenêtres de leur employeur le maire Robert Menard. Cette mobilisation casse l'image d'Épinal que proposait le maire, à savoir l'image de services municipaux sans conflit depuis son arrivée à l'Hôtel de Ville en mars 2014.

Propos recueillis par Didier

Après les associations, les droits de l'hommistes, l'opposition de droite et de gauche, les employés municipaux, les ex soutiens politiques . . . le clergé, nouvelle cible de R. Ménard ?

Par Didier

En pendant de la rubrique " sous le FN la plage ! " , nous avons décidé de créer cette nouvelle rubrique : dans les laboratoires de l'extrême droite. Nous y rendrons compte des attaques sociales, syndicales, associatives, culturelles, politiques . . . qui sont menées par l'extrême-droite contre les libertés et le vivre ensemble.
par Didier

Emblème de la volonté de résistance citoyenne aux provocations malveillantes et discriminantes répétées de la mairie d'extrême droite de Béziers, le Réseau s'est constitué fin 2014.

Par Khan Did,

Ces dernières années, face au péril nationaliste, s'est accrue l'obligation de souscrire au devoir de mémoire. Pour mieux exorciser la possibilité de voir surgir la bête tapie dans l'ombre de nos errements. Parce que l'attraction qu'exerce la commémoration nous plonge dans le siècle de tous les excès, le XXème siècle, qu'il ne faudrait pas rééditer. Et donc, en nous inclinant devant des monuments, en rappelant à la mémoire les erreurs passées, nous devrions éviter de les rééditer.

Par DGRojoyVerde,

Pourquoi cette affiche est choquante, au-delà du mépris, du racisme et de la haine qu'elle convoque, de la part de notre très catholique Maire ?

Par Clo,

A propos de Souvenirs obscurs d'un juif polonais né en France de Pierre Goldman
Ce livre est fort car il est écrit en prison par un homme qui oscille entre soif de justice, vérité, mysticisme, nostalgie, fierté et fragilité. 

par DJRoyVerde,

Au départ il y a manger la soupe, dormir la nuit, ranger sa chambre, gagner sa vie.

par Nadja Keller

Cela fait deux ans que l'idée germe. Des rencontres, un grand festival et une SCI plus tard, nous voici face au 1 avenue Gambetta, sur la place Garibaldi : l'immeuble associatif existe enfin.

Par Nadja Keller,

En pendant de la rubrique « sous le F.N la plage ! », nous avons décidé de créer une nouvelle rubrique : « Dans les laboratoires des villes administrées par l'extrême-droite ».

Par Didier,

Tout le monde connaît la situation catastrophique du logement à Béziers, les 7000 logements vides, le logement dit « social » offert par les bailleurs privés, voire les baux glissants des bailleurs assurant une mission de service public, logements indignes hébergeant des pauvres trop inquiets d'être mis à la porte pour se rebeller.

Par Khan Did,

Nous avons vécu cet automne, à Béziers, une levée de boucliers de la part de la municipalité contre l'Etat.

Par Jean-François Gaudoneix,

Dans cette ville livrée aux affres de notre communicant en chef, j'ai nommé el pequeno caudillo Robert Ménardo, nous sommes exposés par une propagande d'un autre âge à une longue litanie de chiffres tous plus incertains et sujets à caution les uns que les autres.

par DGRojoyVerde,

Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme libéral et qui restent à des années lumières du dogme nationaliste. 

Par Didier,

Après le 08 août, où en est l'humanité avec la Belle bleue ?

Par Marso (avec la participation de M.P),

Victoire, il est signé, le CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l'Union Européenne !

Par Khan Did,

De Gaulle, en 1961, redoutait que « si, par malheur, nous laissions le tracassin, le tumulte, l'incohérence que l'on connaît, s'emparer de nos affaires », ce soit « l'abaissement... »

Par Khan Did,

Avec quelques amis préoccupés par la maladie de ses légendaires platanes, nous avons demandé à quelqu'un qui s'y intéresse de nous guider dans une promenade initiatique.

par Marie Paule,

En France, nous avons un "moi Président" normal, qui s'est avéré une copie des autres présidents : un monarque quasi-absolu, ce qu'autorise la constitution de la Vème république. Dans un autre pays – l'Uruguay - il y a eu un président - de 2010 à 2015- qui s'est voulu vraiment normal. Son nom : José Alberto Mujica, plus connu sous le nom de Pepe Mujica.

par Jean-François Gaudoneix,

En juillet, nous avons pris connaissance, d'une part de l'attribution à Suez de la gestion de l'eau dans l'agglo et, d'autre part, des gesticulations du maire de Béziers sur cette attribution.

Par Jean-François Gaudoneix,

Cette rubrique tente de rendre compte d'expériences solidaires que vous ne verrez jamais dans une mairie F.N. Ce mois-ci, nous évoquons la construction de rapports agricoles commerciaux équitables dans l'hémisphère Nord.

Par Didier,

Loin des excès de la FIFA des Platini et des Blatter; loin des millionnaires grévistes de la coupe du monde en Afrique du Sud; loin du foot business et du foot spectacle . . .douze footballeurs professionnels Algériens sont devenus des combattants sans fusil pour la cause de l'indépendance.

Par Didier,

Interview de Bruno Goupille, coordination biterroise Robin des Toits Languedoc-Roussillon. Comme d'habitude, vous ne savez pas que se trame en coulisse, pour votre bonheur, bien sûr, mais à votre insu, l'installation prochaine d'un fleuron de la technologie moderne, celle qui fait à l'évidence progresser l'humanité vers le bonheur universel (et les profits des grandes entreprises vers une convenable obésité), le compteur d'électricité LINKY.

par Khan Did,

Entre aménagements touristiques et jeux politiques, cet article propose une autre lecture et quelques modifications face au discours officiel sur le chantier de Fonseranes.

Par Marso,

Qu'on se le dise : ce n'est pas au maire actuel de Béziers qu'on doit la rénovation des habitats et le ravalement des façades du centre-ville.

par M. V.,

Dans un numéro précédent, Didier nous avait présenté Marinaleda, cette petite ville d'Andalousie – 3 000 habitants – où l'on cultive la solidarité, le social, le partage du travail.

Par Jean-François Gaudoneix,

SOUS LE FN . . . LA PLAGE : Cette rubrique rend compte d'expériences socialisées du travail qui ne verront jamais le jour dans le cadre d'une gestion libérale ou FN. Ce mois-ci nous allons découvrir une gestion mutualisée d'un métier qui semble totalement libéral : taxi. Loin du tout libéral Uber, la coopérative Alpha Taxis Gescop.
Par Didier

Au moment où s'affichent chaque jour les acronymes des centrales syndicales dans les médias, intéressons-nous à ces deux termes si proches et si dissemblables, qui nous renvoient à notre histoire et celle, passée comme présente, du continent européen. Car ces deux termes ont évoqué différents types d'organisations et sont au cœur des débats politiques qui traversent notre pays, comme ailleurs en Europe.

par DGRojoyVerde

Dans cette énième séquence temporelle où les caciques des grands partis politiques appellent au rassemblement derrière un seul, où l'Union est sacrée et l'unité nationale et syndicale, essayons de comprendre ce qui unit et différencie ces termes si galvaudés.

par DGRojoyVerde

A deux ans d'extrême droite, un budget "de combat". Situation évolutive et place de Béziers dans les villes de France 
par Khan Did

A l'occasion de la casse du Code du travail finalisée sans aucune discussion préalable bien sûr, dans la loi Travail, dite El Khomri, la France s'est réveillée de son long sommeil.



par Khan Did

Comment devenir collectivement acteurs de notre ville ? C'est la question que se sont posée Mathieu et Frantz, deux jeunes urbanistes rennais, insatisfaits par les projets auxquels ils ont pu participer aux lendemains de leurs études. Ils décident alors de faire un tour de France à vélo pour recueillir toutes les initiatives d'urbanisme autogéré. Ce sont ces initiatives qu'est venu nous présenter Mathieu en mars, à l'invitation du collectif des Nabuchodonosor, lors d'une conférence intitulée « EsPAces Possibles » (2).

par M.V.

« Magnifique succès »,  « partenariat stratégique », « accord historique », les expressions de M. Valls et F. Hollande rivalisent de triomphalisme pour -enfin- un contrat juteux pour la France. (1)

par Khan Did

L’économie sociale et solidaire a une longue tradition derrière elle, héritée du socialisme utopique du XIXème siècle et qui a trouvé sa meilleure expression lors de la Révolution sociale espagnole, de juillet-août 1936 à mai-juin 1937/1938, avec le Conseil des collectivités d’Aragon et les collectivisations en Catalogne.


par DGRojoyVerde

Cette rubrique rend compte d'expériences alternatives qui rompent avec le dogme libéral et qui restent à des années-lumière du dogme nationaliste.
Les champs des possibles : une pepinière d'apprentis paysans.
Par Didier

Sous-catégories