Edito

Bella Ciao, Béziers!

parisienAC'est la rentrée pour Envie à Béziers et l'occasion pour ce numéro 26 de vous présenter notre nouvelle formule, en attendant la refonte de notre site en 2019. Nous continuerons à faire paraître un numéro bimestriel et notre page sera alimentée régulièrement par des brèves sur l'actualité, les dessins de Clo et les annonces de l'agenda. Nous poursuivrons également notre collaboration avec Visa, cette ancienne association intersyndicale de vigilance contre l'extrême droite. La nouveauté c'est que nous publierons nos dossiers en décalé. Et à travers ces dossiers nous nous demanderons où en est notre ville de Béziers, où en est cette ville moyenne dirigée par l'extrême droite. Certains disent que Béziers va mieux. D'autres qu'à part une nouvelle pelouse et la grande roue rien n'a changé. On vous en dira plus sur notre prochain dossier consacré à la politique du cœur de ville. Pour ce numéro 26 il est beaucoup question d'écologie tant elle est préoccupante et aussi des fanfaronnades macroniennes ou ménardiennes, peu préoccupées du bien commun. Bonne lecture et Bella ciao, Béziers !

Après avoir été capitale mondiale du vin, du buzz et du nougat de Montélimar (comme le dessine Clo dans EVAB), Béziers ne sera pas capitale mondiale de la mêlée. Le record de 1848 participants a été approché mais pas battu avec 1400 présents mercredi 30 mai au stade de la méditerranée.

Par Didier


La plus grande mêlée relevée du monde reste en revanche la mêlée de Saint André de Cubzac en Gironde à laquelle participait déjà le maire de Béziers. A cette occasion, dans la plus pure tradition rugbystique biterroise, une bagarre générale digne des meilleurs Béziers / Narbonne avait ponctué le déplacement du futur leader mondial de l'union des droites françaises de France. Béziers rate donc de peu le doublé coupe du monde / championnat du monde.

 

49capitale2Mais ce n'est que partie remise !