Edito

Bella Ciao, Béziers!

parisienAC'est la rentrée pour Envie à Béziers et l'occasion pour ce numéro 26 de vous présenter notre nouvelle formule, en attendant la refonte de notre site en 2019. Nous continuerons à faire paraître un numéro bimestriel et notre page sera alimentée régulièrement par des brèves sur l'actualité, les dessins de Clo et les annonces de l'agenda. Nous poursuivrons également notre collaboration avec Visa, cette ancienne association intersyndicale de vigilance contre l'extrême droite. La nouveauté c'est que nous publierons nos dossiers en décalé. Et à travers ces dossiers nous nous demanderons où en est notre ville de Béziers, où en est cette ville moyenne dirigée par l'extrême droite. Certains disent que Béziers va mieux. D'autres qu'à part une nouvelle pelouse et la grande roue rien n'a changé. On vous en dira plus sur notre prochain dossier consacré à la politique du cœur de ville. Pour ce numéro 26 il est beaucoup question d'écologie tant elle est préoccupante et aussi des fanfaronnades macroniennes ou ménardiennes, peu préoccupées du bien commun. Bonne lecture et Bella ciao, Béziers !

Aznavourian immigré Arménien eut le bon goût de franciser son nom et son prénom et de chanter en français.

S'il n'avait pas rechigné à payer ses impôts en France, il pourrait être nominé pour devenir le saint patron des immigrés de France.
Il resterait au futur ministre du culte catholique intégriste du futur gouvernement d'extrême droite à le sanctifier.
Avec Saint Charles Aznavour, la gare de Marseille reconnaissante déclasserait la gare de Perpignan comme centre du monde.Et Salvador Dali qui n'eut pas le bon goût de franciser son nom et son prénom disparaîtrait dans les poubelles de l'histoire.
Pourtant Sauveur comme prénom c'est un tantinet biblique, ça devrait fonctionner comme une assurance tout risque.
Mais pour capter la signification des noms et prénoms étrangers il faut s'intéresser aux langues étrangères.
Avoir un horizon plus large qu'un calendrier labellisé franco français.